tiara

Un diadème celtique pour Senua’s Saga : Hellblade II

Bijoux et jeux vidéo : un mariage qui n’est pas que virtuel. Le designer islandais Guðbjörg Kristín Ingvarsdóttir, fondateur de la marque Aurum, a travaillé en étroite collaboration avec Xbox et Ninja Theory pour créer un bijou personnalisé pour l’actrice Melina Juergens, lauréate du prix Baft, qui incarne Senua, le personnage principal de Senua’s Saga : Hellblade II. Le jeu vidéo de Ninja Theory est la suite du jeu primé Hellblade : Senua’s Sacrifice et suit le guerrier celtique Senua, qui revient dans un voyage brutal de survie à travers le mythe et les tourments de l’Islande viking.

Il diadema in argento ossidato
Il diadema in argento ossidato

Aaurom de Guðbjörg et Ninja Theory, respectivement à travers leurs bijoux et Senua’s Saga : Hellblade II, ont utilisé leur créativité pour célébrer les caractéristiques particulières de la culture et du paysage islandais : la nature, la lave, le sable noir et le feu. Aurum souhaitait créer une coiffe avec des matériaux et des techniques vikings du 10ème siècle, rappelant vaguement la coiffe en cuir emblématique que Senua porte dans le jeu. La pièce est réalisée en argent oxydé martelé, assemblé à travers des couches d’ailes d’aigle de mer, en référence aux esprits gardiens mythologiques nordiques, que les guerriers de l’époque croyaient être un symbole de protection.

Nous nous sentons très privilégiés d’avoir été choisis comme marque de bijoux pour créer ce bijou unique inspiré de la saga Senua : Hellblade II. En tant que marque islandaise, nos bijoux s’inspirent de la nature islandaise et du paysage spectaculaire de feu et de glace. Ce fut un plaisir de travailler avec Ninja Theory et Xbox pour donner vie aux projets. Notre designer principal et orfèvre Guðbjörg Kristín Ingvarsdóttir a créé la coiffe personnalisée en utilisant des matériaux inspirés de l’Islande viking et de son environnement naturel.
Karl Jóhann Jóhannsson, PDG et co-fondateur d’Aurum

Collana by Aurum
Collana by Aurum

De plus, Aaurum a créé une gamme de colliers fabriqués à la main, des pièces en bronze à la fois délicates et audacieuses inspirées d’un symbole du jeu. Les fans peuvent tenter leur chance pour gagner leurs propres colliers grâce à un concours mondial organisé par Xbox sur X (anciennement Twitter).
Gioielli di Aurum
Gioielli di Aurum

Les bijoux de la couronne de Hollande

Même la famille royale de Hollande peut se vanter d’un bon nombre de bijoux importants. Voici ce que sont ♦

Il y a des années, Maxima, originaire des Pays-Bas, figurait parmi les 100 personnes les plus influentes au monde par le magazine Time pour son engagement social. Et elle semble vraiment avoir de la chance : elle a épousé un prince, elle est devenue reine, après l’abdication de Béatrice de Hollande en 2013 en faveur de son fils Willem-Alexander. Maxima Zorreguieta Cerruti, née en Argentine, a également eu accès à l’une des plus riches collections de bijoux d’Europe. C’est un patrimoine accumulé au fil des siècles et conservé intact grâce à une solution géniale : celle de rassembler les pièces les plus importantes dans une fondation. Et si les membres féminins de la famille peuvent les utiliser en fonction de leur rôle dynastique, certains de ces bijoux très précieux sont réservés exclusivement à la reine régnante ou à son épouse. Tout comme la reine Máxima, qui, un an après son couronnement, a fait preuve d’une grande habileté en les modifiant et en les portant. Car ce sont des diadèmes qui peuvent être démontés et remontés comme des colliers et des bracelets et vice versa. Voici comment procéder, à partir du diadème diamant-saphir porté le jour du couronnement.

Maxìma d’Olanda con la tiara e gli orecchini della parure di zaffiri
Maxima de Hollande avec le diadème et les boucles d’oreilles de l’ensemble saphir

Parure Saphir. Réalisé en 1881 pour la reine Emma, ​​le diadème, qui fait partie de la Parure Sapphire, compte 655 diamants sud-africains totalisant 242 carats avec une taille brillant et 33 saphirs Cachemire de 155 carats. Un saphir central taille coussin entouré de deux saphirs plus petits et de cinq diamants de chaque côté constitue l’élément central, qui peut également être porté séparément en broche. Pour le rendre plus léger, la nouvelle reine élimine remplace les trois diamants montés en forme de lys sur le dessus et les remplace par un seul gros diamant. Le tour de cou de cette parure, en revanche, était porté comme un diadème en ajoutant cinq éléments sur le dessus constitués d’un saphir central, entouré de diamants dans un cadre en forme de losange.

Maxìma d’Olanda con la collana della parure di zaffiri indossata come tiara
Maxima de Hollande avec le collier serti de saphirs porté en diadème

Diadème de diamant. Cadeau de mariage de la reine Emma en 1879, il était à l’origine surmonté de trois étoiles en diamant à 12 branches. Il se compose désormais de trois diamants centraux qui peuvent être remplacés par des rubis.

Dettaglio della tiara con 34 diamanti taglio rosa
Détail du diadème avec 34 diamants taille rose

Diadème en diamant taillé en rose. Diadème formé d’une rangée de 34 gros diamants sertis sur une plaque de platine (chaton) selon une mode en vogue au milieu du XIXe siècle, pouvant servir de diadème ou de collier.

Maxìma d’Olanda con la tiara di 34 diamanti taglio rosa
Maxima de Hollande avec la tiare de 34 diamants taille rose

Le diadème de la reine Anne. Appartenant à la grande-duchesse Anna Pavlovna de Russie, épouse de Guillaume II de Hollande, il est composé de diamants et de sept perles en forme de poire qui semblent dater de 1600.

Maxìma d’Olanda con la tiara delle perle antiche
Maxima de Hollande avec la tiare de perles anciennes

Diadème de marguerites. Transformée plusieurs fois, elle comportait initialement cinq perles rondes sur le dessus, chacune entourée de dix diamants taille brillant, de manière à former une marguerite, en fait. En 2002, au lieu de fleurs, des étoiles ont été insérées, transmises par la reine Emma, ​​seconde épouse de Guillaume III. Les bijoux en forme d’étoile étaient populaires à la fin du XIXe siècle, et c’est Sissi de son impératrice Elisabeth d’Autriche qui en a fait le succès en les utilisant comme pinces dans ses cheveux. .

La tiara delle margherite
Le diadème marguerite

Diadème Mellerio. Il est en dehors d’un ensemble composé d’un collier, d’un bracelet et d’une broche avec rubis et diamants en grande quantité : 385 gemmes dans le diadème, 425 dans le collier et 135 dans le bracelet.

La tiara Mellerio con bracciali e orecchini
Le diadème Mellerio avec bracelets et boucles d’oreilles

Diadème Wurttenberg. C’est un diadème avec un dessin complexe de diamants et de perles formant des volutes et des lys, surmonté de deux rangées de perles en forme de goutte : six dans la partie inférieure et cinq dans la partie supérieure, les deux sont amovibles et pour cette raison quatre versions sont possibles : avec ou sans perles, au premier ou au deuxième rang. Il a toujours été le favori de l’ancienne reine Beatrix, qui, dès le jour de son mariage, l’a porté à toutes les occasions officielles.

Dettaglio della tiara Wurttenberg
Détail de la tiare du Wurtenberg
Maxìma d’Olanda con la tiara di tre diamanti centrali sostituibili con i rubini
Maxima de Hollande avec la tiare de trois diamants centraux remplaçables par des rubis
Dettaglio della tiara delle margherite-stelle
Détail du diadème marguerite-étoile
La tiara dele perle antiche senza perle
Le diadème antique en perles sans perles

 

Les bijoux de Letizia d’Espagne

Les bijoux, et surtout les diadèmes, de la reine d’Espagne Letizia ♦ ︎

Comme toutes les reines, Letizia Ortiz Rocasolano, épouse de Philippe VI d’Espagne, aime les bijoux. En tant qu’ancien journaliste de réseau comme Bloomberg, CNN et le radiodiffuseur public espagnol Tve, il est conscient de la valeur de l’image et de la communication visuelle. La sélection de vêtements et de bijoux est donc particulièrement prise en compte par Letizia, qui a épousé Felipe di Borbone, alors prince des Asturies, le 22 mai 2004. La cérémonie était un événement suivi par les chaînes de télévision du monde entier: sur les écrans , l’un des diadèmes innombrables qui font partie du kit royal est apparu.

La tiara regalata dall'ex dittatore Francisco Franco alla allora regina di Spagna, Sofia, e ora indossata da Letizia
La tiara regalata dall’ex dittatore Francisco Franco alla allora regina di Spagna, Sofia, e ora indossata da Letizia

C’est une sorte de bijou qui semble être parmi les favoris de la reine. Ce n’est pas une coïncidence si, pour célébrer l’anniversaire de mariage, le roi Philippe VI a remis à Letizia un diadème d’une valeur de 50 000 euros: il est composé de 450 diamants taillés en brillant et de 5 paires de perles australiennes. À côté des diadèmes, bien sûr, la reine d’Espagne a beaucoup d’autres bijoux, dont une paire de boucles d’oreilles avec trois saphirs chacun et un grand bracelet Cartier en or blanc et diamants. A propos du bracelet: Letizia a également décidé de tourner une couronne de diamants de la reine Victoria Eugenia. Les diamants fixés ont été retirés pour être réutilisés dans deux bracelets identiques.
Le diadème prussien. De la ligne néoclassique d’inspiration grecque, le diadème a été fabriqué à Berlin en 1913 par le joaillier Koch. En platine et diamants, il est composé de deux bandes: la partie supérieure avec des feuilles de laurier et le fond avec le grec, au milieu une rangée de bandes verticales de diamants avec un motif central à partir de laquelle pend un diamant taille poire. Elle a été présentée à Sofia par sa mère pour son dix-huitième anniversaire.

tiara e1531652614656
La tiara prussiana
Letizia Ortiz indossa la tiara prussiana il giorno delle nozze con Felipe di Borbone
Letizia Ortiz indossa la tiara prussiana il giorno delle nozze con Felipe di Borbone

Le collier chatones. Le cadeau de mariage du roi Alfonso XIII à sa femme était un type de collier très populaire au milieu du dix-neuvième siècle: des diamants posés sur une plaque de platine (chaton) avec un cadre très discret à quatre tiges. Le roi avait deux diamants à chaque anniversaire, anniversaire ou naissance. Résultat? Un collier de 90 carats qui a pris vie. Divisé en deux parties, on a touché Juan Carlos et on le voit souvent au cou de Sofia d’Espagne.

La regina Sofia indossa la tiara di Cartier e la collana chatones
La regina Sofia indossa la tiara di Cartier e la collana chatones
Letizia con la tiara chatones
Letizia con la tiara chatones

Le diadème Cartier. Créé dans les années vingt pour la reine Victoria Eugenia, le diadème est composé d’une aigrette centrale, d’un cadre ou d’un bijou en forme de plume, de platine et de diamants et de trois boucles inclinées avec une perle au centre. Dans un second temps, les perles ont été remplacées par des émeraudes héritées de l’impératrice Eugénie de France, sa marraine. Qui ont ensuite été vendus au cours de l’exil romain et la tiare a retrouvé son aspect d’origine.

Senza titolo 3 e1531653028930
La tiara Cartier in un immagine precedente all’eliminazione della perla sulla sommità

Le tiara de Mellerio ou de la Chata. Le cadeau d’Isabelle II pour le mariage de sa fille, surnommée Chata, est l’un des rares bijoux sauvés de la vente lors de l’exil parisien. La structure en platine représente idéalement l’écume d’une vague au centre et sur les côtés des coquilles d’où pendent des perles en forme de poire et 12 diamants qui se balancent suivant les mouvements de la tête. Mais un lecteur de gioiellis.com (voir les commentaires au bas de cette page) souligne que l’histoire en est une autre: le diadème Mellerio de diamants et perles poires n’a pas été vendu chez Drouot (dès le 30 juin 1878) par Isabelle 2 tout simplement pour cause : Isabelle 2 a reçu une rente de l’Espagne après la restauration de son fils, Alphonse 12, et c’est avec cet argent qu’elle a acheté de nouveaux bijoux au joailler français tel un collier et un diadème étoilés

Senza titolo 22
La principessa delle Asturie con la tiara de la Chata

Le diadème floral. Il se transforme en un collier ou une broche le diadème composé de grandes fleurs de diamant, donnés par Francisco Franco à Sofia de la Grèce, fiancés à Juan Carlos de Bourbon.

Senza titolo 9
La tiara con i fiori di giglio simbolo araldico dei Borboni
La tiara regalata da Filippo per l'anniversario di nozze
La tiara regalata da Filippo per l’anniversario di nozze
La ex regina di Spagna Sofia con la tiara prussiana
La regina di Spagna Sofia con la tiara prussiana
La regina Sofia con la tiara
La regina Sofia con la tiara

Tiaras: une idée brillant

La tiare et les diadèmes font fureur, ils peuvent être des bijoux précieux ou simples. Voici une sélection et des conseils sur la façon de porter un diadème ou une tiare. Et pas seulement au mariage ♦

Aujourd’hui, le mot diadème est devenu synonyme de diadème. Le diadème est souvent traduit par un mot semblable à un diadème dans de nombreuses langues. Les deux mots, cependant, dérivent des ornements portés sur la tête par les hommes et les femmes dans l’antiquité. Ces ornements indiquaient un statut élevé. Mais aujourd’hui ce n’est plus le cas. Le diadème est souvent porté lors d’occasions formelles, en particulier si le code vestimentaire est une cravate blanche, ou pour des cérémonies telles que les mariages. Et pas seulement cela : un diadème peut également être porté avec des vêtements informels. Bien entendu, dans ce cas, il sera différent du diadème utilisé pour une cérémonie.

Elizabeth von Thurn und Taxis indossa una spilla e e una tiara con diamanti e smeraldi (immagine dal catalogo Sotheby's)
Elisabeth von Thurn und Taxis porte une broche et un diadème avec des diamants et des émeraudes (image du catalogue Sotheby’s)

La première femme à minimiser la royauté de diadèmes, tiares et couronnes, la prérogative de haute joaillerie et de la haute société, était Courtney Love, en 1995. Quand elle a montré lors d’un concert avec un cercle de déclaration fakest des cristaux qui ressemblait diamants. Quelque chose de semblable à la couronne de Miss America, la pitié le rouge à lèvres a été délibérément sale.

Meghan Markle, prima del suo principesco matrimonio, con tiara
Meghan Markle, avant son mariage princier, avec diadème

Il était il ya 20 ans et maintenant il ya des filles à New York qui ne donnent pas un bijou dans les cheveux, même pour aller au bureau, tandis que le designer de mode Vivienne Westwood porte une couronne de corail Quand elle va sur un vélo à Londres. Et comme le chapeau Borsalino est de retour dans la mode pour les jeunes hommes et tenue décontractée, une tenue est pas complète si elle n’a pas le droit ornement sur la tête. Ce, attention, est plus une expression d’un rang, mais un libre choix.

Comment porter le diadème

La chose la plus intéressante est que la démocratisation de la tiare a même changé l’étiquette des jeunes princesses et des reines en Europe, avec Kate Middleton dans la tête, vous devriez dire, plutôt que la porte de derrière, en ligne avec vos oreilles et incliné à les moins 45 degrés, alors que la coutume aimeraient placé en avant et presque horizontale. Maintenant que vous savez, même la bonne façon d’amener ici est une sélection adaptée à des mariages et des occasions moins formelles.

Carolina Herrera, Falling Jasmine tiara e orecchino a bottone in argento placcato oro e smalto bianco
Carolina Herrera, diadème et clou d’oreille Falling Jasmine en argent plaqué or et émail blanc

Les diadèmes sont souvent portés par les actrices dans les films, les comédies et à la télévision. En 2013, Cartier a créé une réplique du diadème en rubis et diamants qu’ils avaient initialement réalisé en 1956 pour la princesse Grace de Monaco pour le film Grace de Monaco, avec Nicole Kidman. Mais les diadèmes peuvent aussi être en plastique, strass, cristaux Swarovski ou tout autre matériau non précieux. Ils sont portés par les femmes lors d’occasions telles qu’une fête ou un bal. Ils sont également portés par les gagnantes des concours de beauté et les enfants qui se déguisent en princesses Disney.

 

Princess Eugenia con la tiara
Princesse Eugénie avec diadème
La principessa Beatrice con lo sposo Edoardo Mapelli Mozzi, indossa la Queen Mary's Fringe Tiara
La princesse Béatrice avec son mari Edoardo Mapelli Mozzi, portant le diadème à franges de la reine Mary
Swarovski, Lucia tiara, in palladio e oro
Swarovski, diadème Lucia, palladium et or
Tiara in platino con acquamarina
Bulgari, diadème en platine et aigue-marine
Tiffany, diadema Butterfly. Gli spinelli rosa e i diamanti tondi taglio brillante adornano un diadema in platino di squisita manifattura, che sviluppa il tema della farfalla al centro. Peso complessivo in carati: diamanti tondi taglio brillante, 19.97; spinelli rosa, 10.98; diamanti marquise, 0.73
Tiffany, diadème papillon. Des spinelles roses et des diamants ronds brillants ornent un diadème en platine d’une facture exquise, développant le thème du papillon en son centre. Poids total en carats : diamants ronds brillants, 19,97 ; spinelles roses, 10,98 ; diamants marquises, 0,73
TIara di Susan McLeary
Diadème Susan McLeary
Kate Middleton con la tiara di Cartier
Kate Middleton avec le diadème Cartier
Tiara e collana vittoriana venduta da Christie's
Diadème et collier victoriens vendus chez Christie’s
BijouxBrigitte, diadema color argento con strass. Prezzo: 25 euro
Bijou Brigitte, diadème argenté avec strass
La tiara progettata per Asscher (dal sito di Reena Ahluwalia)
Le diadème conçu pour Asscher (extrait du site Internet de Reena Ahluwalia)
Oscar de La Renta, tiara in metallo placcato oro e cristalli. Prezzo: 300 euro
Oscar de La Renta, diadème en métal doré et cristaux

Les bijoux de la reine Elizabeth vus de près




Les adieux à la reine Elizabeth touchent des millions de personnes. Mais la reine laisse un héritage non seulement lié à sa figure institutionnelle, mais aussi à sa matière. A commencer par ses bijoux. Et l’un des événements liés au jubilé de la reine, célébré à peine deux mois avant sa mort, concerne l’exposition des bijoux de sa majesté. L’exposition, organisée par le Royal Collection Trust, est située dans ce qui était autrefois la maison de la reine, Buckingham Palace, à Londres. Les visiteurs peuvent admirer de nombreux bijoux historiques de la reine, accompagnés d’images originales finies à la main et de gravures prises par Dorothy Wilding (1893-1976), qui a dépeint Elizabeth II à plusieurs reprises. L’exposition s’intitule The Platinum Jubilee: The Queen’s Accession et se déroule jusqu’au 2 octobre.

La regina Elisabetta indossa la tiara The Girls of Great Britain and Ireland
La regina Elisabetta indossa la tiara The Girls of Great Britain and Ireland

Les bijoux sont l’objet le plus excitant pour les aficionados. Aussi parce qu’il n’y a pas que des bijoux qui ont une valeur exclusivement historique, en plus d’être précieux. De nombreux bijoux exposés, en revanche, comptent parmi les favoris de la reine, qui les a portés à plusieurs reprises lors d’occasions officielles et pour les portraits d’elle qui sont devenus des icônes d’elle. Par exemple, le diadème Diamond Diadem et le diadème The Girls of Great Britain and Ireland.

La tiara The Girls of Great Britain and Ireland. La regina fece riattaccare la parte superiore e la fascia nel 1969 e da allora la tiara è diventata uno dei suoi gioielli più riconoscibili
La tiara The Girls of Great Britain and Ireland. La regina fece riattaccare la parte superiore e la fascia nel 1969 e da allora la tiara è diventata uno dei suoi gioielli più riconoscibili

Le Diamond Diadem a été créé à l’occasion du couronnement de George IV en 1821. C’est un bijou composé de 1 333 diamants taille brillant et d’un anneau à deux rangs de perles. Deux diamants sont sertis en forme de rose, de chardon et de deux trèfles : ce sont les symboles nationaux de l’Angleterre, de l’Ecosse et de l’Irlande. Le diadème a été hérité en 1837 par la reine Victoria et apparaît, entre autres, sur le premier timbre jamais créé, le légendaire Penny Black. Le diadème est allé à la reine Alexandra, puis à la reine Mary, la reine Elizabeth, la reine mère puis à Elizabeth II, qui l’a porté le jour de son couronnement et pour l’ouverture du parlement dès la première année de son règne.

Il Diamond Diadem. È incastonato con 1.333 diamanti taglio brillante e 169 perle. Il diadema è stato originariamente creato per l'incoronazione di Giorgio IV nel 1821
Il Diamond Diadem. È incastonato con 1.333 diamanti taglio brillante e 169 perle. Il diadema è stato originariamente creato per l’incoronazione di Giorgio IV nel 1821

Le diadème Vladimir, quant à lui, est appelé ainsi car il a été réalisé pour la grande-duchesse Vladimir de Russie et vendu par sa fille à la reine Mary en 1921. Hérité de l’actuelle reine en 1953, le diadème était porté avec sa perle d’origine gouttes. . Mais il y a aussi des bijoux qui sont visibles en public pour la première fois, comme la broche nœud Dorset et une paire de bracelets en diamants.

Diadema Vladimir. Realizzato per la Granduchessa Vladimir di Russia, questo diadema è stato venduto da sua figlia alla regina Mary nel 1921. Ereditato dalla regina nel 1953, il diadema è stato indossato con le sue gocce di perle originali
Diadema Vladimir. Realizzato per la Granduchessa Vladimir di Russia, questo diadema è stato venduto da sua figlia alla regina Mary nel 1921. Ereditato dalla regina nel 1953, il diadema è stato indossato con le sue gocce di perle originali

Le diadème des filles de Grande-Bretagne et d’Irlande, quant à lui, appartient à la reine depuis 1947, en cadeau de mariage de sa grand-mère, la reine Mary. Parmi les bijoux, il y a aussi le collier Nizam d’Hyderabad en platine avec 300 diamants : il a été offert à la princesse Elizabeth par le Nizam d’Hyderabad (gouverneur du Royaume, titre des souverains natifs de l’état indien d’Hyderabad) comme cadeau de mariage en 1947. Elizabeth II qu’il portait, il était souvent porté pour des engagements officiels et des portraits officiels.

Collana Nizam of Hyderabad in platino con 300 diamanti
Collana Nizam of Hyderabad in platino con 300 diamanti
Bracciale di Cartier in platino, diamanti e zaffiri
Bracciale di Cartier in platino, diamanti e zaffiri
Collana Delhi Durbar. È composta con nove smeraldi originariamente di proprietà della nonna della regina, Mary. Il diamante ovale da 8,8 carati è stato tagliato dal diamante Cullinan, il più grande mai trovato
Collana Delhi Durbar. È composta con nove smeraldi
originariamente di proprietà della nonna della regina, Mary. Il diamante ovale da 8,8 carati è stato tagliato dal diamante Cullinan, il più grande mai trovato
Garrard, collana regina del Sudafrica, 1947
Garrard, collana regina del Sudafrica, 1947
Garrard, bracciale della regina del Sudafrica
Garrard, bracciale della regina del Sudafrica
La regina Elisabetta II ritratta da Dorothy Wilding
La regina Elisabetta II ritratta da Dorothy Wilding
La regina Elisabetta II indossa il Diamond Diadem e la collana Nizam of Hyderabad
La regina Elisabetta II indossa il Diamond Diadem e la collana Nizam of Hyderabad
Spilla con diamanti dono della contea del Dorset alla regina Mary nel 1893. È stata donata alla principessa Elisabetta come regalo di nozze nel 1947
Spilla con diamanti dono della contea del Dorset alla regina Mary nel 1893. È stata donata alla principessa Elisabetta come regalo di nozze nel 1947







Quel diadème choisir pour le mariage?




Quel diadème choisir pour le mariage? Mieux vaut prendre quelques exemples des plus célèbres. Cela a été expliqué dans un livre d’Enrica Roddolo, journaliste au Corriere della Sera

Il vaut mieux la Halo tiare de Kate (Middleton) ou la Meander Tiara de Zara (fille de la princesse Anne)? Il n’y a pas un mariage royal tiare étincelante sans, comme l’a écrit par le livre Oui! mariages vrais, mariages royaux, de Enrica Roddolo et Giuliana Parabiago (Vallardi). Oui, mais quel genre de cercle de diamants, de pierres précieuses ou de perles choisir? Voici ce qu’ils ont choisi des princesses et des reines, telle que racontée par le volume sur les mariages royaux les plus fascinants de l’histoire du XXe siècle.

Kate Middleton con la Halo tiara
Kate Middleton con la Halo tiara

La tiare de mariage de Kate, surnommée par son créateur, la Maison Cartier de Paris, Halo Tiara – chatoyantes avec près de 800 diamants taille ronde et 149 taille baguette – était un don d’amour du roi George VI pour la reine mère. Et elle a été commandé à Paris et porté à plusieurs reprises par Elizabeth Bowes-Lyon, plus tard, mieux connu comme le reine mère, au-dessus de la frange en vogue dans les années vingt. Sans surprise, la tenue de1923 porté par Elizabeth Bowes-Lyon, semble danseuse Flappers. Comme la fille du roi George, Elizabeth II, elle aurait soulevé comme un cercle scintillant d’arrêter ses boucles de repos derrière. Et, avant de se retrouver sur la tête noire de Kate, il avait déjà été donnée par la reine à sa sœur Margaret et sa fille Anna.

Zara Phillips
Zara Phillips

Encore plus fascinant l’histoire, qui se déroule au fil du temps, de la tiare portée par Zara, la fille de la princesse Anne, pour son “oui”, prononcé à Edimbourg à la fin de l’été 2011, avec le champion du rugby Mike Tindall. Elle est le Méandre Tiara, qui est inspiré par les lignes épurées du grec classique. Sans surprise, elle appartenait à la mère du prince Philip de Grèce, duc d’Édimbourg. Ethereal et très classique, la tiare avait été donné comme un cadeau de mariage, juste pour Elizabeth princesse Alice de Battenberg, qui avait été mariée au prince Andrew de Grèce. En fait, Elizabeth ne portait sur elle et ne passa quelques années plus tard, une jeune princesse Anne, qui a lieu portaient très souvent avec enthousiasme.

Meghan Markle con orecchini e tiara
Meghan Markle con orecchini e tiara

Même la reine mère, Elizabeth Bowes-Lyon, elle portait un magnifique diadème pour son «oui» à l’avenir George VI: la belle Rose Strathmore tiare, transmise au fil du temps, dans la famille. Et, encore une fois, un cercle lumineux de diamants et de pierres précieuses pour de nombreuses années après sera également de choisir princesses moins conventionnelles comme Sarah Ferguson, qui a épousé le duc de York, Andrew, en 1986, dans une robe ivoire dessinée par Lindka Cierach; puis Sophie Rhys-Jones en 1999, pour son «oui» à Prince-Édouard, mettre sur une robe blanche Samantha Shaw, lignes fluides. Jusqu’à la tiare portée par Kate Middleton également, pour le «oui» de 2011.

Sofia di Borbone
Sofia di Borbone

Et en Espagne, la cour de Bourbon? En 1962, Sofia a été mariée à un roi sans royaume, mais sur sa tête brillait un magnifique diadème. Pour apporter à l’autel Juan Carlos – il était seulement le fils du comte de Barcelone, et était absent du trône des Bourbons qu’il reprendrait seulement dans les années soixante-dix, après la mort du général Franco – Sofia a dû consentir à trois mariages . La maison royale de la foi orthodoxe grecque, les croyances catholiques de Juan Carlos et au milieu de mille autres questions politiques et diplomatiques, y compris le mécontentement opposition grecque qui présageait des difficultés, fait inévitable que cérémonial complexe. La même tiare, le 22 mai 2004, encadré le visage de Letizia. Pourtant, peu d’autres unit ces années soixante de fleur d’oranger distantes entre Juan Carlos et Sofi à ceux, toujours parfumé, entre Felipe et Letizia. Une relation tiare amour entre les générations.

dian thumb
La Tiara Spencer indossata da Lady Diana
Enrica Roddolo
Enrica Roddolo
La Queen Mary's Fringe Tiara
La Queen Mary’s Fringe Tiara
La principessa Beatrice con lo sposo Edoardo Mapelli Mozzi, indossa la Queen Mary's Fringe Tiara
La principessa Beatrice con lo sposo Edoardo Mapelli Mozzi, indossa la Queen Mary’s Fringe Tiara
La regina Elisabetta il giorno del suo matrimonio
La regina Elisabetta il giorno del suo matrimonio
Un'immagine degli anni Venti della tiara Greville
Un’immagine degli anni Venti della tiara Greville
Princess Eugenia con la tiara
Princess Eugenia con la tiara
La Strathmore Rose tiara
La Strathmore Rose tiara
Rose Elizabeth Bowes, la regina madre, moglie di Giorgio VI
Rose Elizabeth Bowes, la regina madre, moglie di Giorgio VI
Sophie Rhys Jones, contessa del Wessex e moglie di Edward
Sophie Rhys Jones, contessa del Wessex e moglie di Edward
Tiara Étoile in oro bianco con diamante D VVS2 taglio brillante da 0,93 carati, 2 diamanti D VVS1 taglio brillante da 0,73 e 0,70 carati, 2 diamanti D VVS1 taglio brillante da 0,53 carati ciascuno, 2 diamanti D VVS2 taglio brillante del peso di 0,54 carati ciascuno, 2 diamanti E VVS1 ed E VVS2 taglio brillante del peso di 0,54 carati ciascuno e diamanti taglio brillante.
Chaumet, tiara Étoile in oro bianco con diamante D VVS2 taglio brillante da 0,93 carati, 2 diamanti D VVS1 taglio brillante da 0,73 e 0,70 carati, 2 diamanti D VVS1 taglio brillante da 0,53 carati ciascuno, 2 diamanti D VVS2 taglio brillante del peso di 0,54 carati ciascuno, 2 diamanti E VVS1 ed E VVS2 taglio brillante del peso di 0,54 carati ciascuno e diamanti taglio brillante.
House of Garrard, tiara in oro bianco e diamanti
House of Garrard, tiara in oro bianco e diamanti






Aigrette, un bijou sur la tête




Savez-vous ce qu’est une aigrette ? C’est un bijou qui sert à mettre en valeur les cheveux et le visage. C’est ça l’aigrette qui revient à la mode ♦

S’ils vous demandent si vous voulez porter une aigrette, ne clignez pas des yeux comme si on vous demandait d’inventer un nouvel algorithme. En termes simples, une aigrette est un bijou en forme de plume qui orne un chapeau ou sert de pince à cheveux. Il est passé de mode de la fin du XIXe siècle à la première moitié du XXe siècle. Il a maintenant été réévalué.

Aigrette in oro bianco, opale d'Etiopia,250 diamanti, 34 tormaline blu, 22 tanzanite violette, di Chaumet
Aigrette in oro bianco, opale d’Etiopia,250 diamanti, 34 tormaline blu, 22 tanzanite violette, di Chaumet

Il faut savoir, cependant, que aigrette est un mot qui indique aussi le volatile, l’aigrette ou héron blanc. Les plumes de cet oiseau ont été utilisés pour composer ces broches de la tête pendant une longue période, seulement pour être supplanté par des bijoux faits uniquement de métal et de pierres précieuses. Peut-être les plus célèbres joyaux de ce type sont les Aigrettes Cartier, devenu une partie essentielle des robes de soirée fournis par le célèbre couturier à Londres, House of Worth, qui a fait fureur au début du XXe siècle. Elle portait une l’actrice Carey Mulligan pendant le tournage du film The Great Gatsby, situé dans les années vingt.

Carey Mulligan nel film «Il grande Gatsby»
Carey Mulligan nel film «Il grande Gatsby»

Un exemple très particulier d’aigrette est celui en forme de paon du joaillier parisien Mellerio. Le bijou appartenait à Anita Delgado, la cinquième épouse espagnole du maharaja de Kapurthala. Le maharaja avait acheté l’aigrette avant de rencontrer sa future épouse, une danseuse de flamenco, et lui l’avait donnée lors de leur mariage civil à Paris. L’ornement est fait d’or, de diamants et d’émail.

L'aigrette a forma di pavone che fa parte oggi della collezione Al Thani
L’aigrette a forma di pavone che fa parte oggi della collezione Al Thani

Ce bijou a été également apprécié par les hommes, mais dans l’Est. Aigrette, sertie de diamants et de rubis, ils décoraient les turbans des sultans à Istanbul. Beaucoup de ces plumes sont maintenant exposées dans les salles du Topkapi Trésor. Une aigrette a été porté une fois, même par des officiers supérieurs de l’armée française. Le plus célèbre, cependant, est l’oeil du tigre, diamant monté par Cartier en une aigrette pour le turban de Jam Sahib, Maharajah de Nawanagar, en 1934.

Ornamento per turbante del Maharaja di Nawanagar, circa 1907
Ornamento per turbante del Maharaja di Nawanagar, circa 1907
Jam Sahib, Maharajah di Nawanagar, con la spilla per turbante di Cartier
Jam Sahib, Maharajah di Nawanagar, con la spilla per turbante di Cartier
Spilla per cappello con diamanti di Oscar Massin
Spilla per cappello con diamanti di Oscar Massin
Spilla per copricapo in oro e diamanti di Cartier
Spilla per copricapo in oro e diamanti di Cartier
Spilla per capo fine Ottocento
Spilla per capo fine Ottocento
Ritratto Mathilde Querini con aigrette, di Pietro Longhi, Louvre
Ritratto Mathilde Querini con aigrette, di Pietro Longhi, Louvre







Le diadème de Lady Diana (et 50 autres) exposé à Londres chez Sotheby’s




Sotheby’s a organisé la plus grande exposition de diadèmes jamais organisée à Londres au cours des 20 dernières années (28 mai – 15 juin). L’événement coïncide également avec la saison du jubilé, les célébrations du 70e anniversaire du règne de la reine Elizabeth. Et parmi les diadèmes exposés, il y en a un plus spécial que les autres : l’historique Spencer Tiara, porté par l’un des membres les plus influents de la famille royale : Lady Diana. Le diadème date de 1767 et a été transmis de génération en génération au sein de la famille Spencer. Le bijou a été porté par Lady Diana, il y a un peu plus de 40 ans, également à l’occasion de son mariage avec le prince Charles dans la cathédrale Saint-Paul.

La Spencer Tiara
La Spencer Tiara

Le diadème Spencer a un design de style guirlande, avec un élément central en forme de cœur serti d’un diamant flanqué de tourbillons, entrecoupé de fleurs en forme d’étoile et en forme de trompette, également parsemées de diamants, sertis en argent et en or. Le diamant central était particulièrement aimé de Lady Diana : sa grand-mère, Lady Cynthia Hamilton, le reçut en cadeau de mariage pour son mariage en 1919 avec Jack, le vicomte Althorp, le futur septième comte Spencer.
La principessa Diana con la Spencer Tiara
La principessa Diana con la Spencer Tiara

Au cours de près de 200 ans, comme c’est souvent le cas avec les bijoux de ce type, le diadème Spencer a été ajouté et transformé jusqu’à ce que le joaillier de la couronne, Garrard, soit chargé dans les années 1930 de transformer le diadème original en bijou actuel. Lady Diana était connue pour adorer son diadème Spencer, le portant souvent lors d’événements spéciaux : elle l’a choisi au moins sept fois entre 1983 et 1992.

Les célébrations du Jubilé de la Reine nous ont donné l’occasion idéale de présenter au public une sélection exceptionnelle de diadèmes de provenance noble et royale, dont beaucoup n’ont pas été exposés depuis des décennies. L’approvisionnement de ces bijoux a été un travail d’amour, résultant en une exposition qui présente les meilleures itérations dans le registre du style diadème, à travers certaines de ses incarnations les plus célèbres – y compris le très aimé et photographié Spencer Tiara. C’est également un moment merveilleux pour nous de mettre en lumière le savoir-faire éblouissant livré par des générations de joailliers principalement britanniques au cours de plusieurs siècles de fabrication de diadèmes.
Kristian Spofforth, responsable de la joaillerie chez Sotheby’s Londres

La Derby Tiara, inizialmente creata per la Duchessa di Devonshire nel 1893
La Derby Tiara, inizialmente creata per la Duchessa di Devonshire nel 1893

En plus du diadème de Lady Diana, l’exposition présente une cinquantaine de diadèmes de provenance aristocratique et royale, dont certaines pièces seront exposées publiquement pour la première fois. Pratiquement tous les diadèmes du spectacle ont été fabriqués et possédés par la noblesse britannique et, ensemble, ils offrent une revue éblouissante et complète de tous les principaux styles de conception de diadèmes, à travers certains des représentants les plus exemplaires du genre.
La tiara della regina Vittoria con diamanti e smeraldi realizzata dal gioielliere Joseph Kitching nel 1845
La tiara della regina Vittoria con diamanti e smeraldi realizzata dal gioielliere Joseph Kitching nel 1845

Un certain nombre de diadèmes de l’exposition ont notamment été portés à l’occasion du couronnement de la reine en 1953, comme le diadème d’Anglesey, qui aurait été fabriqué vers 1890. Ou le Derby Tiara, initialement créé pour la duchesse de Devonshire en 1893 et le Westminster Halo Tiara, commandé aux joailliers parisiens Lacloche Frères en 1930 par le duc de Westminster pour son épouse Loelia Ponsonby. Par conséquent, les conceptions les plus établies du genre diadème peuvent être comparées, telles que le style Empire, le naturalisme romantique, la Belle Époque, l’Art Déco, le genre moderne et contemporain.
The Fitzwilliam tiara, circa 1820,  esposta alla Tiaras exhibition at Sotheby’s
The Fitzwilliam tiara, circa 1820, esposta alla Tiaras exhibition at Sotheby’s

Parmi les pièces les plus spéciales, il y a aussi le diadème d’émeraude et de diamants de la reine Victoria, conçu par le prince consort Albert dans son style néo-gothique en 1845. Le diadème a été fabriqué par le joaillier de la couronne Joseph Kitching, pour la somme princière (à l’époque) de 1 150 livres sterling. C’est l’un des nombreux bijoux que le prince a conçus pour la reine au fil des ans et qui aurait été son préféré. Il est également considéré comme l’un des diadèmes de pierres précieuses colorées les plus élégants et les plus somptueux jamais créés : serti d’or, il comporte des diamants en forme de coussin entrecoupés d’émeraudes taillées en gradins alignées sur sa base, surmontées de diamants et d’émeraudes supplémentaires en tourbillons et surmontées avec un rang gradué de 19 émeraudes cabochons inversés en forme de poire dont la plus grosse pèse 15 carats.
Tiara di Cartier, 1904
Tiara di Cartier, 1904

Ce diadème est souvent associé à des représentations d’une jeune reine Victoria avec sa famille, dont le principal est le portrait de Franz Xaver Winterhalter La famille royale en 1846, qui représente la reine Victoria avec le prince Albert entouré de leurs enfants, ainsi qu’à un certain nombre de portraits plus intimes de l’artiste. La reine Victoria est également connue pour avoir porté le diadème lors de plusieurs engagements officiels, dont une visite d’État en France en 1855.

Tiara appartenuta a Giuseppina Bonaparte in oro e cammei
Tiara appartenuta a Giuseppina Bonaparte in oro e cammei

Tiara con diamanti e perle coltivate
Tiara con diamanti e perle coltivate

Tiara con diamanti, circa 1830
Tiara con diamanti, circa 1830
Diadema di Cartier con ametista, zaffiro e onice, 1920
Diadema di Cartier con ametista, zaffiro e onice, 1920
Tiara di Van Cleef & Arpels con diamanti e turchese, 1960
Tiara di Van Cleef & Arpels con diamanti e turchese, 1960
Diadema in argento placcato di Garrard
Diadema in argento placcato di Garrard
Diadema i a banda con gemme, circa 1920
Diadema i a banda con gemme, circa 1920
Tiara di diamanti di Carrington & co
Tiara di diamanti di Carrington & co

Diadema e collana della seconda metà dell'Ottocento
Diadema e collana della seconda metà dell’Ottocento







La haute joaillerie Bulgari pour le jubilé d’Elizabeth

//

C’est l’heure du jubilé de platine de la reine Elizabeth II. Londres a décidé de célébrer l’anniversaire, du 2 au 5 juin, avec des événements et des célébrations. Et la reine, passionnée de bijoux (elle peut se vanter d’avoir une collection exceptionnelle) est aussi une source d’inspiration pour les créateurs. Bulgari, par exemple, a annoncé le diadème Jubilee Emerald Garden, inspiré de la reine d’Angleterre. En plus du diadème, une montre joaillière haut de gamme a été annoncée. L’ensemble de deux pièces uniques a été créé, dit la Maison, en plus de 1 500 heures de travail : il est le résultat du savoir-faire d’un maître orfèvre en collaboration avec un groupe de cinq artisans, dont deux se consacrent exclusivement au sertissage manuel de gemmes.

Lo schizzo preparatorio per la tiara
Lo schizzo preparatorio per la tiara

L’ensemble se compose d’émeraudes et de diamants montés dans un cadre en platine. Et le platine, en fait, c’est le Jubilé de la Reine. Le design du bijou s’inspire d’un bouquet floral. Au centre se trouve une émeraude zambienne de 63,44 carats. Mais pas seulement. La gemme est gravée d’une fleur de lotus. Le diadème est aussi un bijou transformable, qui peut devenir un collier.
Composizione del bracciale-orologio
Composizione del bracciale-orologio

La montre Divas’ Dream est en or blanc, sertie de huit émeraudes de Zambie (env. 18,40 carats), de diamants ronds taille brillant et pavé de diamants sertis sur le boîtier et le bracelet. Le cadran est serti neige de diamants (environ 11,40 carats). La fabrication de l’horloge était également complexe : elle impliquait cinq artisans, pour un total de mille heures de travail. Dans ce cas, les émeraudes ont été taillées en forme d’éventail.
La tiara è anche un gioiello trasformabile, che può diventare una collana
La tiara è anche un gioiello trasformabile, che può diventare una collana

Lo smeraldo di 63.44 carati dello Zambia inciso con un fiore di loto
Lo smeraldo di 63.44 carati dello Zambia inciso con un fiore di loto

L'orologio Divas' Dream è realizzato in oro bianco, con otto smeraldi dello Zambia
L’orologio Divas’ Dream è realizzato in oro bianco, con otto smeraldi dello Zambia

Lavorazione del bracciale-orologio
Lavorazione del bracciale-orologio







Deux gros diamants et des diadèmes princiers aux enchères chez Christie’s




Le catalogue est maintenant terminé. Et pour les amateurs de bijoux d’exception et les collectionneurs de pierres précieuses, qui sont un type d’investissement particulièrement prisé en des temps historiques difficiles, la vente Christie’s de Magnifxicent Jewels le 11 mai au Four Seasons Hotel des Bergues offrira de nombreuses opportunités. A commencer par The Rock, un diamant qui part d’un avec un écart très large : de 19 à 30 millions de francs suisses (13-24 millions d’euros ou 9,2-20,5 millions de dollars). Le diamant pèse 228,31 carats et est le plus gros jamais vu aux enchères.

Rahul Kadakia con The Rock
Rahul Kadakia con The Rock

Nous sommes ravis de présenter la vente aux enchères Geneva Magnificent Jewels dirigée par THE ROCK, le plus gros diamant blanc jamais proposé aux enchères et un moment historique sur le marché. Parallèlement à cela, le légendaire diamant de la Croix-Rouge, qui a soutenu ces épreuves endurantes depuis qu’il a été vendu à l’appel de la Croix-Rouge de Christie en 1918, est offert avec une part des bénéfices à reverser au Comité international de la Croix-Rouge. Avec des pierres précieuses de la meilleure qualité, des bijoux de provenance noble et des designs emblématiques, la vente aux enchères représente une opportunité passionnante pour nos collectionneurs internationaux cette saison.
Max Fawcett, chef de département, bijoux

Comme nous l’avons déjà dit, le diamant de la Croix-Rouge est de retour pour la troisième fois aux enchères, qui malgré son nom est une couleur jaune intense taille coussin de plus de 205 carats. Il a été vendu pour la première fois par Christie’s en 1918 et une partie des bénéfices est allée à la Croix-Rouge. Et cette vente profite aussi en partie au Comité international de la Croix-Rouge.

The red Cross diamond, di oltre 205 carati
The red Cross diamond, di oltre 205 carati

Depuis près d’un demi-siècle, notre famille a le privilège de sauvegarder le diamant de la Croix-Rouge. Depuis sa première mise sur le marché en 1918, l’héritage de ce symbole de l’humanité a toujours été le soutien des communautés ravagées par la guerre, la famine et d’autres épreuves endurées par des personnes à travers le monde. En ce moment propice de l’histoire, nous honorons l’appel que d’autres ont fait avant nous. En collaboration avec Christie’s, nous avons le plaisir de proposer à la vente le Diamant de la Croix-Rouge dont une partie des bénéfices sera reversée à la grande institution dont il porte le nom. Nous dédions en outre cette vente aux efforts inlassables des bénévoles du Comité international de la Croix-Rouge et sommes privilégiés de soutenir leur cause.
Propriétaire anonyme de The Red Cross Diamond

La Tiara Fürstenberg
La Tiara Fürstenberg

La vente aux enchères de Magnificent Jewels comprend également des diadèmes des XIXe et XXe siècles, dont le Tiara Fürstenberg (estimation 400 000-600 000 francs suisses), et un diadème en perles et diamants de la marque du célèbre joaillier autrichien Gustav Flach. Ce bijou artisanal exemplaire a appartenu à Son Altesse Royale de sa princesse de Fürstenberg, née comtesse Irma de Schönborn Buchheim (1867-1948), membre d’une des familles aristocratiques les plus éminentes de l’empire des Habsbourg. Une lettre dans les archives de Fürstenberg, dirigée par le joaillier Flach Mediansky & Paltscho, explique les nombreuses façons dont le diadème peut être transformé, d’un diadème pour les danses de cour de la haute société viennoise à un style plus modéré avec des perles, tandis que les motifs de diamants peuvent être portés comme un collier, une broche ou des épingles à cheveux.

Collana di Bulgari con diamanti e rubini
Collana di Bulgari con diamanti e rubini
Orecchini di Jar a spirale con tormaline verdi
Orecchini di Jar a spirale con tormaline verdi







Les vagues de Chaumet avec la collection Déferlante

///




Impossible de passer à côté du diadème de la nouvelle collection de haute joaillerie de Chaumet, baptisée Déferlante. Le nom, en français, est souvent utilisé pour désigner une vague qui déferle sur la plage ou sur les rochers. Et, en effet, les bijoux ont une apparence qui rappelle les lignes ondulantes de la mer, comme s’ils étaient composés de la légère écume qui se forme au bord des vagues. Au lieu de cela, il s’agit de diamants. La collection capsule présentée lors de la Couture week prolonge la précédente collection de la maison qui s’inspirait du style joaillier de Napoléon et Giuseppina (avec diadème transformable et bijoux).

Anello trasformabile in oro bianco con diamante taglio smeraldo di oltre 6 carati al centro, e diamanti brillante, baguette, quadrati
Anello trasformabile in oro bianco con diamante taglio smeraldo di oltre 6 carati al centro, e diamanti brillante, baguette, quadrati

Même parmi les nouvelles pièces de la collection Déferlante, il y a des bijoux transformables, comme dans le cas de la bague composée de diamants de différentes tailles. Parmi les bijoux, le collier de diamants à trois rangs se démarque, avec des diamants qui papillonnent et se poursuivent. Le bijou est composé de deux diamants taille poire D VVS1 de 3,57 et 1,05 carats, d’un diamant taille émeraude D VVS2 de 1,56 carat, d’un diamant taille émeraude E VVS1 de 1,54 carat, d’un diamant E VVS2 taille émeraude de 1,54 carat, d’un diamant VVS1 taille émeraude carat, un diamant F VVS2 taille carrée de 0,70 carat, des diamants taille brillant, taille princesse, taille poire, taille carrée et taille baguette. En bref, des pierres de la plus haute qualité et un design captivant. Les bijoux mettent également en valeur la légèreté grâce à l’utilisation de fils couteaux, une technique raffinée pour un sertissage réduit à trois griffes pour les pierres.

Collana Déferlante in oro bianco, con 2 diamanti D VVS1 a forma di pera da 3,57 e 1,05 carati, un diamante D VVS2 taglio smeraldo da 1,56 carati, un diamante E VVS1 taglio smeraldo da 1,54 carati, un diamante E VVS2 taglio smeraldo da 1,54 carati, un diamante D VVS1 taglio smeraldo da 1,51 carati, un diamante F VVS2 taglio quadrato da 0,70 carati, diamanti taglio brillante, taglio princess, a pera, taglio quadrato e taglio baguette
Collana Déferlante in oro bianco, con 2 diamanti D VVS1 a forma di pera da 3,57 e 1,05 carati, un diamante D VVS2 taglio smeraldo da 1,56 carati, un diamante E VVS1 taglio smeraldo da 1,54 carati, un diamante E VVS2 taglio smeraldo da 1,54 carati, un diamante D VVS1 taglio smeraldo da 1,51 carati, un diamante F VVS2 taglio quadrato da 0,70 carati, diamanti taglio brillante, taglio princess, a pera, taglio quadrato e taglio baguette
Spilla della collezione Déferlante
Spilla della collezione Déferlante
Orecchini con diamanti della collezione Déferlante
Orecchini con diamanti della collezione Déferlante

Diadema Déferlante in oro bianco, con un diamante D VVS2 taglio princess da 1.02 carati, 2 diamanti E VVS2 taglio princess da 1.02 carati ciascuno, 2 diamanti F VVS1 taglio quadrato da 0.71 e 0.70 carati, un diamante E VVS2 taglio brillante da Diamanti da 0,34 carati, taglio brillante, taglio princess, taglio quadrato e taglio baguette
Diadema Déferlante in oro bianco, con un diamante D VVS2 taglio princess da 1.02 carati, 2 diamanti E VVS2 taglio princess da 1.02 carati ciascuno, 2 diamanti F VVS1 taglio quadrato da 0.71 e 0.70 carati, un diamante E VVS2 taglio brillante da Diamanti da 0,34 carati, taglio brillante, taglio princess, taglio quadrato e taglio baguette







Les bijoux de Joséphine doublent l’estimation




L’année de l’anniversaire de la mort de Napoléon, deux diadèmes que l’on pense traditionnellement avoir appartenu à Joséphine de Beauharnais (1763-1814), épouse de l’empereur des Français, ont été vendus par Sotheby’s Londres pour 576 600 £ (environ 671,00 euros soit 759 000 dollars). Un chiffre qui a presque doublé l’estimation maximale de 300 000 livres. Un signe que les bijoux historiques conservent un charme qui dépasse leur valeur matérielle.

Giuseppina di Beauharnais ritratta da Andrea Appiani
Joséphine de Beauharnais ritratta da Andrea Appiani

Les diadèmes sont considérés comme des exemples du meilleur artisanat français du début du XIXe siècle. Ils ont été fabriqués à Paris vers 1808 avec un design néoclassique. Après la Révolution française, en effet, Napoléon avait tenté de légitimer son nouveau gouvernement en ressuscitant des références historiques et culturelles à la Rome antique. Joséphine a compris la valeur de son image publique d’elle et a utilisé des vêtements et des bijoux pour évoquer les idéaux du monde antique et la relier à l’Empire actuel pour augmenter le prestige du régime de son mari.
Diadema in oro, cammeo e smalto di Jacques-Amboise Oliveras del 1808 circa con cinque cammei ovali in pietra dura raffiguranti Zeus, Dioniso (probabilmente XVIII secolo), Medusa, Pan e Gaia (probabilmente fine XVI secolo); offerto insieme a una chiusura da cintura di design simile, con un cammeo in agata di Medusa (probabilmente fine del XVI secolo) e un ornamento per cintura con un cammeo in pietra dura di Zeus (1780-1800), nella custodia originale
Diadema in oro, cammeo e smalto di Jacques-Amboise Oliveras del 1808 circa con cinque cammei ovali in pietra dura raffiguranti Zeus, Dioniso (probabilmente XVIII secolo), Medusa, Pan e Gaia (probabilmente fine XVI secolo); offerto insieme a una chiusura da cintura di design simile, con un cammeo in agata di Medusa (probabilmente fine del XVI secolo) e un ornamento per cintura con un cammeo in pietra dura di Zeus (1780-1800), nella custodia originale

Les deux diadèmes font partie d’un ensemble (conçu pour être également porté ensemble). Ils sont en or et émail champlevé bleu décoré de vingt-cinq sculptures en cornaline, à prédominance de têtes classiques masculines et féminines. Ils étaient offerts avec une paire de boucles d’oreilles pendantes, chacune avec une seule taille-douce et décorée de la même manière, et un peigne à cheveux et un ornement de ceinture, centrés avec un camée Bacchus en cornaline. Les bijoux sont conservés à Londre depuis 150 ans.

Diadema in oro, cammeo e smalto di Jacques-Amboise Oliveras del 1808 circa con cinque cammei ovali in pietra dura raffiguranti Zeus, Dioniso (probabilmente XVIII secolo), Medusa, Pan e Gaia (fine XVI secolo)
Diadema in oro, cammeo e smalto di Jacques-Amboise Oliveras del 1808 circa con cinque cammei ovali in pietra dura raffiguranti Zeus, Dioniso (probabilmente XVIII secolo), Medusa, Pan e Gaia (fine XVI secolo)







Une spirale pour la haute joaillerie Chaumet

////




L’esthétique de l’ellipse, des lignes qui s’enroulent autour d’un centre de gravité comme dans la nouvelle collection de Chaumet, caractérise la période baroque. Mais pas seulement : même au XIXe siècle, les spirales ont connu un moment de gloire. Par exemple, la colonne au centre de la place Vendôme haute de 44 mètres et ornée de bas-reliefs représentant des trophées et des scènes de batailles livrées par l’armée française en témoigne. Comme dans la colonne Trajane à Rome, érigée en 113 pour célébrer la conquête de la Dacie, les bas-reliefs du monument de la place Vendôme suivent également un motif en spirale. Et c’est précisément pourquoi la Maison qui produit de la haute joaillerie depuis 1780 (avant l’édification de la colonne) s’est inspirée du monument. En tout cas, Chaumet est la première bijouterie à ouvrir une boutique place Vendôme en 1812.

Tiara Torsade de Chaumet
Tiara Torsade de Chaumet

Le résultat est Torsade de Chaumet, qui présente des bijoux marqués par le motif spirale, en or blanc, diamants et rubis, saphirs ou émeraudes. Ne manquez pas le joyau qui a contribué à la renommée de Chaumet : le diadème. La Maison en a également créé un pour son premier grand client, l’Impératrice Joséphine, épouse de Napoléon. Le diadème Torsade de Chaumet est en or blanc 18 carats, serti de 385 diamants blancs taille brillant Ef Vvs pour 63,63 carats et de 156 diamants blancs taille rose pour 23,87 carats. Les spirales sont ensuite utilisées pour des boucles d’oreilles, des colliers, des bracelets et des bagues, toujours comme signe distinctif de la collection.

Orecchini in oro bianco e diamanti
Orecchini in oro bianco e diamanti
Anello in oro bianco, zaffiro e diamanti
Anello in oro bianco, zaffiro e diamanti
Anello in oro bianco, smeraldo e diamanti
Anello in oro bianco, smeraldo e diamanti
Bracciale in oro bianco e diamanti
Bracciale in oro bianco e diamanti

Collana in oro bianco, diamanti e rubini
Collana in oro bianco, diamanti e rubini







The Spectacle vendu par Christie’s pour 14,2 millions de dollars




On attendait la vente du diamant monstre mis aux enchères par Christie’s à Genève. Le diamant de 100,94 carats appelé The Spectacle, catalogué comme couleur D, a été vendu pour 14,2 millions de dollars (11,73 millions d’euros), soit 141 000 dollars par carat. Le diamant a été taillé dans un diamant brut rare encore plus gros de 207,29 carats. Le processus de découpe a duré un an et huit mois. La taille émeraude a été choisie car elle permet de conserver la géométrie parfaite du cristal.

The Spectacle, diamante D-color, Internally Flawless, da 100,94 carati
The Spectacle, diamante D-color, Internally Flawless, da 100,94 carati

Les joyaux de la fille de Napoléon

Le super diamant n’était pas la seule star de la vente aux enchères. Les autres bijoux qui ont attiré l’attention des médias étaient les neuf pièces comprenant un diadème, un collier, une paire de boucles d’oreilles, deux pendentifs et broches, une bague et un bracelet. Des bijoux qui ont une histoire significative et qui ont été vendus pour coïncider avec le 5 mai, le 200e anniversaire de la mort de Napoléon. Une coïncidence extraordinaire, car l’ensemble spectaculaire de saphirs et de diamants faisait partie de la collection de la fille adoptive de Napoléon, Stéphanie de Beauharnais, grande-duchesse de Bade (1789-1860). Résultat: la collection a été vendue à 100%, atteignant un total combiné de 3,6 millions de dollars (environ 3 millions d’euros). Avec ces bijoux, l’importante couronne de saphir ayant appartenu à Marie II, reine du Portugal, a rapporté 1,9 million de dollars (1,6 million d’euros).

Crown, octagonal step-cut and oval-shaped sapphires, varied old-cut diamonds, gold, 1850s. Photo: courtesy Christie's
Crown, octagonal step-cut and oval-shaped sapphires, varied old-cut diamonds, gold, 1850s. Photo: courtesy Christie’s

Parmi les autres faits saillants de la vente, citons un diamant fantaisie rose foncé de 15,23 carats, qui a atteint 9,5 millions de dollars (7,8 millions d’euros), une bague en diamant fantaisie rose violacé Boucheron (3,5 millions de dollars). dollars) et un pendentif en diamant en forme de cœur de 53,53 carats, vendu 3,1 millions de dollars.
Anello con diamante ovale rosa intenso da 15,23 carati e diamanti incolori
Anello con diamante ovale rosa intenso da 15,23 carati e diamanti incolori

Le bilan général de Christie’s Geneva Spring Luxury Season comprend trois enchères en direct et deux en ligne, y compris des bijoux, des vins et des montres, avec un suivi ultérieur des ventes en ligne. Le total des enchères de trois jours a dépassé 95 millions de dollars, avec des participants de 50 pays. Les cinq enchères à l’ordre du jour ont accueilli de nouveaux clients et une participation significative a été constatée grâce à Christie’s Live, l’outil d’enchères en ligne, qui a vu des clients de San Francisco à Moscou et d’Oslo à Johannesburg soumissionner activement. En particulier, la vente aux enchères Magnificent Jewels a atteint 64 millions de dollars (près de 53 millions d’euros) avec des taux de vente de 91% par lot et de 98% en valeur. Des soumissionnaires de 29 pays ont participé à la vente aux enchères.

Anello di diamanti fancy rosa violaceo di Boucheron
Anello di diamanti fancy rosa violaceo di Boucheron

Diamante taglio a cuore da 53,53 carati
Diamante taglio a cuore da 53,53 carati







Les saphirs gagnent à la vente aux enchères Sotheby’s à Genève




Le diadème qui appartenait à la famille Savoie, anciens membres de la famille royale d’Italie, a attiré l’attention lors de la vente aux enchères Magnificent Jewels and Noble Jewels de Sotheby’s à Genève (au total 56 millions). Le diadème s’est vendu 1,6 million de dollars, l’un des prix les plus élevés payés pour un tel bijou ces dernières années. Le diadème a également été annoncé par Sotheby’s à l’aide d’un outil marketing original: il était possible de porter virtuellement le diadème via Instagram (cela s’est produit 22000 fois). Le bijou, en perles naturelles et diamants, a très probablement été donné à Maria Vittoria dal Pozzo à l’occasion de son mariage avec Amedeo I de Savoie, duc d’Aoste en 1867.

La tiara composta da perle naturali e diamanti
La tiara composta da perle naturali e diamanti

Avec leur mélange de magnificence et d’intimité, les diadèmes ont un facteur X qui transcende les époques et les cultures. Ce diadème résume toute la pompe, la puissance et la présence associées aux bijoux royaux et au cours des deux dernières semaines, il a capturé l’imagination des collectionneurs et des utilisateurs d’Instagram. Le prix atteint aujourd’hui témoigne non seulement de son savoir-faire exceptionnel et de la qualité de ses matériaux qui en font une véritable œuvre d’art, mais aussi de sa résonance historique et émotionnelle.
Benoit Repellin, responsable de la vente aux enchères Sotheby’s Magnificent Jewels à Genève

Benoit Repellin, responsabile dell'asta Magnificent Jewels di Sotheby's a Ginevra
Benoit Repellin, responsabile dell’asta Magnificent Jewels di Sotheby’s a Ginevra

Mais le diadème n’était pas le seul bijou à attirer l’attention des collectionneurs. Un saphir du Cachemire de 55,19 carats (le plus grand bijou du genre jamais mis aux enchères) a fait encore mieux. Le bijou est associé à un autre saphir de 25,97 carats: les pierres sont montées dans une broche en diamant des années 1930, qui appartenait à Maureen Constance Guinness, marquise de Dufferin et Ava. Le bijou a été vendu pour plus de 3,9 millions de dollars.

Harry Winston, spilla-pendente con smeraldo e diamanti
Harry Winston, spilla-pendente con smeraldo e diamanti

La vente aux enchères a également enregistré la vente d’un groupe de sept bijoux d’une importante collection appartenant à la noblesse, avec de gros diamants et des pierres précieuses, dont beaucoup ont été sertis dans des dessins spectaculaires par Harry Winston. 100% des lots de cette collection ont trouvé des acheteurs, atteignant 19,8 millions de dollars, bien au-dessus de l’estimation de pré-vente (10,9 – 16,5 millions). Parmi les pièces les plus importantes figurait un collier saphir et diamant Harry Winston, qui contient un pendentif détachable avec un saphir en forme de coussin de 111,73 carats d’origine Ceylan et de couleur bleu royal, vendu 4,7 millions de dollars.
Harry Winston, spilla-pendente con smeraldo e diamanti
Harry Winston, spilla-pendente con smeraldo e diamanti

Collana di perle naturali, diamanti e rubini
Collana di perle naturali, diamanti e rubini
Anello con raro diamante rosa arancio vivo fantasia a forma di pera del peso di 5,04 carati,
Anello con raro diamante rosa arancio vivo fantasia a forma di pera del peso di 5,04 carati,
Harry Winston, collana di diamanti con grande zaffiro  a forma di cuscino da 111,73 carati
Harry Winston, collana di diamanti con grande zaffiro a forma di cuscino da 111,73 carati
Harry Winston, collana di diamanti, 1973
Harry Winston, collana di diamanti, 1973

Anello con diamante blu intenso di Graff
Anello con diamante blu intenso di Graff







Un diadème de la Maison de Savoie aux enchères Sotheby’s





Les grandes maisons de ventes ont décidé de se défier avec des diadèmes, des couronnes et des bijoux d’origine noble. Sotheby’s à Genève, le 11 mai, proposera un magnifique diadème transmis depuis des générations par la famille royale italienne comme point culminant de la vente aux enchères Magnificent Jewels and Noble Jewels. Les joyaux des maisons royales ont un double charme: celui lié à la nature même des bijoux et celui historique, témoignage de la splendeur et de la puissance du passé.

La tiara composta da perle naturali e diamanti
La tiara composta da perle naturali e diamanti. Photo: courtesy Sotheby’s

La tiare appartient à la Maison de Savoie, l’une des plus anciennes familles royales du monde et celle qui, de 1861 à 1946, était la maison dirigeante de l’Italie. Le bijou est composé de perles naturelles et de diamants et, selon Sotheby’s, l’un des diadèmes les plus importants à être apparu sur le marché ces dernières années. Le bijou sera offert avec une estimation de 1 à 1,5 million de dollars. Bref, cela promet d’être une vente aux enchères chargée d’histoire.

Dettaglio della tiara. Photo: courtesy Sotheby's
Dettaglio della tiara. Photo: courtesy Sotheby’s

Mais le profil dynastique est tempéré par une utilisation surprenante (pour le monde des enchères) de la technologie. Pour inaugurer la présentation du diadème sur le marché mondial, en effet, Sotheby’s a lancé un nouveau filtre Instagram, dans le but de faire connaître cet important joyau historique à un public du 21ème siècle, plus habitué à secouer les images sur leurs smartphones qu’à assister aux enchères Ventes. Le filtre se trouve sur le profil Instagram officiel de Sotheby’s (@sothebys) et sur celui dédié aux bijoux (@SothebysJewels). Le filtre vous permet d’essayer virtuellement le diadème et de vous prendre en photo tout en le portant, sur le fond 3D d’un bâtiment historique italien, la Palazzina di Caccia di Stupinigi à Turin, autrefois parmi les résidences de la Maison de Savoie.

Il filtro Instagram permette di indossare virtualmente la tiara
Il filtro Instagram permette di indossare virtualmente la tiara

Les diadèmes ont toujours été le fleuron des grandes collections de bijoux, mais au cours de la dernière décennie, leur popularité a atteint des niveaux sans précédent. Ces pièces historiques sont appréciées dans le monde entier, non seulement pour leur savoir-faire artisanal et la qualité des matériaux qui en font de véritables œuvres d’art, mais aussi pour leur importance historique et émotionnelle: un mélange de magnificence et d’intimité.
Benoit Repellin, responsable de la vente aux enchères Magnificent Jewels chez Sotheby’s, Genève

Maria Vittoria dal Pozzo
Maria Vittoria dal Pozzo

L’histoire de la tiare est intéressante: elle remonte à la seconde moitié du XIXe siècle et appartenait à deux collections royales en Europe. Il a probablement été donné à Maria Vittoria dal Pozzo en cadeau de mariage à l’occasion de son mariage avec Amadeo Ier de Savoie, duc d’Aoste, alors roi d’Espagne (1870-1873) en 1867. La tiare est restée dans la famille pendant plus de 150 ans. ans et aurait été créé par Musy Padre e Figli, joaillier de la cour de Turin et l’un des plus anciens orfèvres d’Europe. Le bijou est composé de motifs en spirale, coussin, diamants taille circulaire et simple, qui encadrent 11 perles naturelles en forme de goutte légèrement baroque. Mais le bijou a été porté plus récemment en collier.
La royal tiara in versione collana. Photo: courtesy Sotheby's
La royal tiara in versione collana. Photo: courtesy Sotheby’s

Il codice QR per il filtro Instagram da scannerizzare con la fotocamera del telefono
Il codice QR per il filtro Instagram da scannerizzare con la fotocamera del telefono







Quels bijoux porter au mariage


x



Quels bijoux porter le jour de votre mariage? Si vous songez à ce qu’il faut choisir en dehors de la bague de mariage, lisez cet article. La première règle est … ♦

Vous avez identifié la robe. Vous avez décidé de la salle de banquet. Vous avez trouvé un accord (fatigant) sur la liste des invités. Une question demeure: quels bijoux porter le jour du mariage? D’accord, il y a la bague de mariage, mais alors? Si vous avez des doutes, voici 9 conseils utiles.

Anello nuziale sulla mano sinistra
Anello nuziale

1 Faites correspondre les tissus et l’or. L’or a aussi une couleur: il peut être blanc, jaune ou rose. Si la couleur d’or correspond à celle de la robe, l’effet sera meilleur. Avez-vous pensé à cela? La couleur ivoire d’un tissu, par exemple, est mieux combinée avec de l’or jaune, car il est en nuance avec la nuance du tissu. Si la robe est candide sans nuances, il est préférable de combiner avec de l’or blanc ou du platine et peut-être même avec de l’argent, à condition qu’il soit de conception. Attention aux perles: même ces petites boules peuvent être plus ou moins blanches et correspondre à la robe. L’or rose va mieux avec une robe colorée: tous ne sont pas mariés en blanc, non? Autre chose à garder à l’œil: les robes de mariée sont souvent ornées de perles ou de décorations en argent: dans ce cas, les bijoux doivent être coordonnés avec le type de décor choisi.

Gioielli abbinati con il colore del tessuto
Gioielli abbinati con il colore del tessuto

2 Nous ne devons pas en faire trop. Même si vous avez beaucoup de bijoux dans votre tiroir, ou si vous avez la possibilité de les acheter à volonté, le jour de votre mariage, il vaut mieux ne pas ressembler à un sapin de Noël. Il n’est pas nécessaire de porter diadème, boucles d’oreilles, collier, bracelet et peut-être d’autres anneaux en même temps. Mieux vaut choisir un ou deux bijoux de qualité, mais qui sont appropriés avec la robe. L’ancien “moins si plus” est également valable lorsque vous vous mariez.

Per i gioielli nel giorno del matrimonio vince sempre la semplicità
Per i gioielli nel giorno del matrimonio vince sempre la semplicità

3 Boucles d’oreilles seulement si … Vous devez faire attention aux boucles d’oreilles: non seulement elles doivent être dans le ton avec le reste des vêtements, mais aussi à la forme du visage. Ils pourraient aussi être trop, par exemple, si vous avez opté pour un diadème très riche.

Lire aussi: Comment choisir boucles d’oreilles

Orecchini pendenti molto vistosi, ma niente collana né diadema
Orecchini pendenti molto vistosi, ma niente collana né diadema

4 Collier simple. Un collier est presque obligatoire avec une robe avec un décolleté. Une chaîne fine avec un pendentif pas trop grand est aussi bon que la chaîne classique de perles, simples ou doubles. Ceux qui ont un cou mince et mince peuvent également s’aventurer dans le choix d’un tour de cou, à condition qu’il soit coordonné avec la robe et ne semble pas être trouvé par hasard dans le jeweltrunk de la grand-mère. Aucun collier, cependant, dans le cas d’une robe à une épaule.

Collana, orecchini e diadema con piccole perle: perfettamente coordinati
Collana, orecchini e diadema con piccole perle: perfettamente coordinati

5 Pas de montres. Le moment est venu de dire “oui”. Mais ce jour n’est pas le cas pour consulter la montre, êtes-vous d’accord? D’autres penseront à vous dire de ne pas aller trop tôt ou trop tard. Si vous ressentez le besoin de porter quelque chose sur votre poignet, mieux vaut un bracelet qui correspond à votre robe. Rappelez-vous que les mains sont très photographiées le jour du mariage: une raison de plus pour un choix raisonné du bracelet qui doit être en harmonie avec la bague.

Parure di collana e bracciale. Niente orologio
Parure di collana e bracciale. Niente orologio

6 Respectez les temps. Il n’y a rien de pire que d’être au dernier moment pour le choix des bijoux: ils sont un élément fondamental de la recherche d’une journée de vie tout aussi fondamentale. Choisissez et essayez les associations au moins trois mois avant.

Il rischio di arrivare alla vigilia del matrimonio senza l'anello
Il rischio di arrivare alla vigilia del matrimonio senza l’anello

7 Budget. Ce n’est pas le cas de porter tant de bijoux bon marché. Si votre portefeuille ne vous permet pas une grosse dépense, mieux vaut en choisir un seul, mais de qualité: il restera avec vous le reste de votre vie et c’est un petit investissement.

Fede di Cartier, oro bianco e diamanti.
Fede di Cartier, oro bianco e diamanti. Prezzo: 19.900 euro

8 Tiara oui ou non? Le diadème en forme de petit cercle ou couronne, décoré de perles, de pierres précieuses ou de fleurs, est le bijou le plus visible des autres. Par conséquent, une grande prudence est nécessaire dans le choix, aussi parce qu’un diadème risque d’écraser l’effet de la robe. Tout d’abord, le diadème doit être coordonné avec la robe: par exemple, si la robe a des perles, même le diadème utilisera des perles. En outre, il est certainement combiné avec d’autres bijoux: habituellement, un diadème est en argent ou en or blanc. Faites attention à ce que la couleur corresponde à celle des boucles d’oreilles ou du bracelet, si vous en portez une. Un autre point important: le diadème doit correspondre à la quantité et au type de cheveux. Inutile de porter un petit cercle entre une masse de cheveux bouclés: il va disparaître. Enfin: il faut absolument essayer d’abord le diadème, et avec le type de coiffure des cheveux qui sera utilisé le jour du mariage. Lorsque vous faites le test, portez-le pendant un certain temps, pour voir si c’est confortable ou transformez-le en un mécanisme qui provoque un mal de tête.

Una tiara può anche essere un semplice cerchio con perline
Un diadema può anche essere un semplice cerchio con perline

9 Choisissez la bague. Cela semble évident, mais il y a ceux qui sont réduits au dernier moment en choisissant la bague à échanger au moment du «oui». C’est une erreur: cet anneau sera le bijou le plus porté dans les années à venir, mieux vaut peser bien l’achat. On dit que l’anneau devrait être une simple foi en or jaune: maintenant il y a des alliances dans les trois couleurs d’or. Il y a aussi ceux qui choisissent une bague avec des pierres de couleur mais, dans ce cas, il est plus difficile de combiner avec la robe et tout le reste. Un conseil utile: considérez le type de travail ou d’occupation habituelle et choisissez une bague qui vous permet une liberté de mouvement ou ne risquez pas de vous ruiner avec un usage quotidien.

Anelli nuziali
Anelli nuziali







Nouvel An avec un bijou dans les cheveux




Faites la fête avec quelque chose de précieux dans vos cheveux: une tiare. Les diadèmes et les couronnes sont des bijoux parfaits pour une soirée spéciale ♦

Un peu de courage et une touche pétillante: pour se sentir reines de la nuit à l’occasion d’une soirée spéciale (à vous de décider laquelle) il vous suffit d’un bijou dans vos cheveux. Vous n’avez pas besoin d’être une princesse ou de porter une robe de mariée pour porter un diadème. À propos, il vaut mieux préciser: une tiare est une couronne ornementale légère. C’est un bijou porté par les femmes depuis l’Antiquité. Les femmes de la Grèce antique et les matrones de la Rome antique portaient une tiare. Aujourd’hui, le diadème est porté notamment lors d’occasions très formelles mais pas seulement, comme certains le croient, pour la cérémonie de mariage. Si vous êtes curieux, le mot tiare est un mot qui a été préservé du latin et dérive à son tour du grec ancien τιάρα, un terme importé du persan ancien. Un synonyme de diadème est diadème.

Elizabeth von Thurn und Taxis indossa una spilla e e una tiara con diamanti e smeraldi (immagine dal catalogo Sotheby's)
Elizabeth von Thurn und Taxis indossa una spilla e e una tiara con diamanti e smeraldi (immagine dal catalogo Sotheby’s)

La tiare est souvent associée à la noblesse, bien que ce soit un ornement qui est maintenant devenu d’usage courant, même s’il est limité à des occasions importantes. Il est largement utilisé, par exemple, dans la haute société américaine. Il n’en demeure pas moins qu’à l’origine, les diadèmes et diadèmes étaient l’apanage des nobles. Ce n’est pas un hasard si la famille royale britannique en compte un nombre inconnu. La reine porte souvent des diadèmes lors des cérémonies d’État. La plupart des diadèmes de la reine Elizabeth sont un héritage de la reine Alexandra du Danemark, épouse d’Edouard VII, le fils aîné de la reine Victoria.
La principessa Beatrice con lo sposo Edoardo Mapelli Mozzi, indossa la Queen Mary's Fringe Tiara
La principessa Beatrice con lo sposo Edoardo Mapelli Mozzi, indossa la Queen Mary’s Fringe Tiara

La reine Mary, épouse de George V, fils d’Edward), par exemple, a reçu un célèbre diadème de style kokoshnik (coiffure folklorique russe) comme cadeau de mariage de Lord et Lady Iveagh en 1893. Il se compose de nombreux cercles de diamants imbriqués, avec des gouttes de perles collées à l’intérieur. Il est désormais porté par Camilla, duchesse de Cornouailles et épouse du prince Charles.
La Kokoshnik tiara e una collana di diamanti e smeraldi
La Kokoshnik tiara e una collana di diamanti e smeraldi indossati dalla regina Elisabetta

Mais les diadèmes ne sont pas toujours aussi précieux. Il y en a avec des fausses perles, il y a des diadèmes avec des cristaux Swarovski, de petites couronnes à la grecque, mais avec des feuilles de cuir au lieu d’or. Bref, ce bijou ne se pose plus uniquement sur des têtes couronnées et il y a aussi ceux qui le portent pour sortir le soir, comme Rihanna, Sarah Jessica Parker et d’autres célébrités. Bref, pourquoi s’en passer?
Carolina Herrera, Falling Jasmine tiara e orecchino a bottone in argento placcato oro e smalto bianco
Carolina Herrera, Falling Jasmine tiara e orecchino a bottone in argento placcato oro e smalto bianco

Tiara di diamanti trasformabile in collana di Cartier
Tiara di diamanti trasformabile in collana di Cartier

Tiara in oro bianco 18 carati, diamanti e ametiste di diverse sfumature
Tiara in oro bianco 18 carati, diamanti e ametiste di diverse sfumature

Meghan Markle, prima del suo principesco matrimonio, con tiara
Meghan Markle, prima del suo principesco matrimonio, con tiara







Les joyaux du roi Farouk d’Egypte




On pensait qu’il était perdu et, au lieu de cela, il y a des années, le trésor du roi Farouk d’Égypte a été retrouvé dans la voûte d’une banque égyptienne: il s’agit de 265 bijoux dont un diamant de 44 carats, qui serait le troisième plus grand au monde. Farouk Ier d’Egypte (Le Caire 1920 – Rome, 18 mars 1965), était le dixième souverain de la dynastie Mehmet Ali et l’avant-dernier roi d’Egypte. Son règne a pris fin en raison du coup d’État de l’armée dirigée par Nasser, à la suite duquel le souverain a été contraint d’abdiquer le trône en faveur du fils nouveau-né Ahmad Fuʾād. Exilé, Farouk meurt en Italie en 1965. De nombreux articles ont été écrits sur la vie mouvementée du souverain, protagoniste de la Dolce Vita, et de sa collection secrète de bijoux. Cependant, peu de personnes se sont attardées sur la collection de bijoux, jusqu’à ce que quelqu’un soit mis en vente par les maisons de ventes aux enchères.

Spilla di Van Cleef & Arpels venduta da Sotheby's: faceva parte del tesoro di re Farouk
Spilla di Van Cleef & Arpels venduta da Sotheby’s: faceva parte del tesoro di re Farouk

De nombreux bijoux sont exposés au Musée royal de la joaillerie d’Alexandrie, situé dans ce qui était la maison de la sœur du roi Farouk, Fatima. Il s’agit d’environ 246 objets accumulés par la dynastie Muhammed Ali, puis confisqués par les autorités égyptiennes à la fin de la monarchie. Pas tous, cependant, étant donné qu’il y a deux ans, Sotheby’s a mis en vente trois bijoux appartenant au roi, dont une broche de Van Cleef & Arpels, la marque préférée de la princesse Fawzia, autre sœur de Farouk. Par exemple, en 1939, pour son mariage avec le prince héritier d’Iran, la princesse Fawzia portait un diadème en diamant et en platine van Cleef & Arpels. Et d’autres bracelets et tour de cou en platine et diamants appartenaient à la mère de Farouk, la reine Nazli, épouse du roi Fouad I.
Collana di Boucheron indossata dalla moglie di Farouk il giorno del suo matrimonio. Ha diamanti per 34,6 carati
Collana di Boucheron indossata dalla moglie di Farouk il giorno del suo matrimonio. Ha diamanti per 34,6 carati

Par exemple, un collier de diamants qui supporte une cuirasse flexible en forme de rayon de soleil, centrée sur une pierre ronde pesant environ 6 carats, sertie de 118 diamants ronds plus gros que le poids d’environ 134 carats, accentués par des diamants ronds plus petits que le pesant environ 27 carats , complété par des baguettes de diamants pesant environ 50 carats, a été vendu 4,3 millions de dollars il y a trois ans par Sotheby’s. Ce n’est que l’un des joyaux qui font partie du trésor accumulé par la dynastie Muhammed Ali, qui a régné sans interruption en Égypte pendant plus d’un siècle et demi.
Collana in platino e diamanti di Van Cleef & Arpels, circa 1939. È composta da oltre 600 diamanti rotondi e baguette: apparteneva alla madre di Faouk, regina Nazli
Collana in platino e diamanti di Van Cleef & Arpels, circa 1939. È composta da oltre 600 diamanti rotondi e baguette: apparteneva alla madre di Faouk, regina Nazli

La collana di Van Cleef & Arpels
La collana di Van Cleef & Arpels

La collana di diamanti indossata dalla regina Nazli
La collana di diamanti indossata dalla regina Nazli

Tiara con pavone e fiori di loto della principessa Farida, indossata per il matrimonio con re Farouk. In cima c’è un diamante a forma di cuore di circa 4 carati
Tiara con pavone e fiori di loto della principessa Farida, indossata per il matrimonio con re Farouk. In cima c’è un diamante a forma di cuore di circa 4 carati

Collana di diamanti e platino del tesoro di re Farouk, indossata dalla prima moglie Farida
Collana di diamanti e platino del tesoro di re Farouk, indossata dalla prima moglie Farida
Re Farouk d'Egitto
Re Farouk d’Egitto
Farouk e Farida il giorno del matrimonio
Farouk e Farida il giorno del matrimonio

Il diadema del matrimonio fu un regalo della regina madre Nazli. Il collier da 114 diamanti per 346 carati, invece fu commissionato da Farouk a Boucheron come regalo per la sposa
Il diadema del matrimonio fu un regalo della regina madre Nazli. Il collier da 114 diamanti per 346 carati, invece fu commissionato da Farouk a Boucheron come regalo per la sposa







L’étrange histoire du diadème porté par Béatrice

/




La plupart des commentaires dans les journaux et sur le Web à propos du mariage de la princesse Béatrice avec Edoardo Mapelli Mozzi portaient sur la robe Norman Hartnell. Peu, cependant, ont souligné le choix de porter un diadème qui a une longue et surprenante histoire. Il vaut donc la peine de raconter l’histoire du diadème porté par la princesse Béatrice, fille du prince Andrew, duc d’York et deuxième fils de la reine Elizabeth.

La principessa Beatrice con lo sposo Edoardo Mapelli Mozzi, indossa la Queen Mary's Fringe Tiara
La principessa Beatrice con lo sposo Edoardo Mapelli Mozzi, indossa la Queen Mary’s Fringe Tiara

Le diadème que portait Béatrice est spécial: il suffit de dire qu’il était dans les cheveux de la reine Elizabeth le jour de son mariage avec Philip, prince d’Édimbourg en 1947. C’est la reine Mary Fringe, âgée de plus de cent ans. . Le diadème, en fait, a été fabriqué par le joaillier londonien Garrard sur commande de la reine Mary en 1919. Mais il a une origine encore plus ancienne car il est fait avec les diamants d’un collier que la reine Victoria avait donné à la reine Mary en 1893 à l’occasion. de son mariage avec ce qui allait devenir George V, puis il était la petite-fille du locataire du palais de Buckingham.

Un pas en arrière. Le collier de diamants, devenu diadème, appartenait à l’origine à George III et à son épouse, la reine Charlotte. C’est précisément pour cette raison que la tiare est également appelée diadème de George III ou de Hanovre, autrefois le titre noble de la famille royale, d’origine allemande. Mais c’était un collier à la forme exotique et, surtout, dans un style kokoshnik: un mot qui indique une coiffe traditionnelle de femmes russes. Le collier, en fait, était convertible et pouvait également être porté sur les cheveux comme un diadème.

Embed from Getty Images

Le diadème a donc été porté par la reine Mary pour son mariage, puis par la reine Elizabeth pour son mariage avec Philip Mountbatten. Mais avec un petit drame: pendant qu’Elizabeth s’habillait pour la cérémonie, le mécanisme qui garde la forme du cadre du diadème était bloqué. Un problème résolu, avec une certaine anxiété, après que le bijou ait été transporté à la hâte au labor

La regina Elisabetta il giorno del suo matrimonio
La regina Elisabetta il giorno del suo matrimonio
atoire du bijoutier. Malgré cela, la frange centrale de la tiare est restée légèrement inclinée, comme en témoignent les photos prises à l’occasion.

L’histoire de la tiare n’est pas terminée. Il était encore porté, en effet, par la princesse Anne en 1973, à l’occasion de son mariage avec Mark Phillips. La reine Elizabeth a ensuite hérité du diadème en 2020 lorsque la reine mère est décédée et l’a porté dans un portrait du jubilé de diamant, une image prise dans la chambre bleue du palais de Buckingham par Julian Calder pour le gouverneur général de la Nouvelle-Zélande en 2011. Et maintenant, c’était au tour de Béatrice. Qui sera la prochaine à porter le bijou?

La Queen Mary's Fringe Tiara
La Queen Mary’s Fringe Tiara