Diamante briolette di 4,9 carati
Diamante briolette di 4,9 carati

Les diamants volent avec le Ponte Casa D’Aste

Résultats positifs pour la vente aux enchères de bijoux organisée par le Ponte Casa D’Aste au Palazzo Crivelli, à Milan. Le résultat indique plus de 3,5 millions d’euros adjugés, une réévaluation de 128% des estimations et avec 85% de lots vendus. Le diamant navette blanc de 7,45 carats, classé E, qui a brillé par-dessus tout, s’est vendu 252 000 unités. Parmi les meilleurs lotus également le bracelet signé Pederzani avec des diamants rectangulaires pour un total de 36 carats vendu 119 700 euros.

Anello in oro bianco con diamante a navette di ct. 7,45. Courtesy Il Ponte Casa d’Aste
Bague en or blanc avec diamant navette de ct. 7h45. Courtesy Il Ponte Casa d’Aste

Bon résultat également pour la bague avec un saphir octogonal de 9,30 carats vendue 100 800 euros. Une chaîne ornée d’un diamant briolette de 4,94 carats a trouvé preneur pour 81 900 euros, tandis que les 46 carats d’un bracelet des années 1950 ont été vendus 75 600 euros. La bague avec diamants de 7,30 carats et une émeraude octogonale de 10,47 carats a été vendue 56 700 euros, tandis que la bague avec diamants et saphir ovale de 20,33 carats a atteint 44 100 euros. Enfin, le pendentif Tiffany & Co comportant une grosse perle naturelle en forme de goutte a été adjugé 41 580 euros.
Bracciale firmato Pederzani con diamanti rettangolari per complessivi 36 carati
Bracelet signé Pederzani avec diamants rectangulaires pour un total de 36 carats. Courtesy Il Ponte Casa d’Aste

Spilla a ramo fogliato in oro bianco con diamanti a goccia e navette per complessivi ct. 25,00 circa. Courtesy Il Ponte Casa d’Aste
Broche branche feuille en or blanc avec diamants goutte et navettes pour un total de ct. 25h00 environ. Courtesy Il Ponte Casa d’Aste

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Previous Story

L’or au plus haut, les prévisions pour 2024

Next Story

Le voyage fantastique de 12Pm

Latest from news

Adieu à Marina Bulgari

Marina Bulgari, fille de Costantino Bulgari, premier fils de Sotirios (l’autre était Giorgio), l’orfèvre grec qui