alta gioielleria, ANELLI, bracciale, vetrina — juillet 15, 2020 at 5:00

Voyage dans l’Orient mystérieux avec Lydia Courteille




Il y a ceux qui vont chaque année sur la même plage bondée. Et il y a ceux qui, comme Lydia Courteille, préfèrent parcourir le monde en choisissant des itinéraires fascinants mais pas faciles. Il y a aussi ceux qui prennent des photos avec leur smartphone en vacances et il y a ceux qui, comme Lydia Courteille, composent un carnet de voyage d’images, entre mythes et monuments mystérieux. Enfin, il y a ceux qui rentrent chez eux avec des souvenirs et ceux qui, comme Lydia Courteille, rentrent chez eux avec des idées pour transformer ce qu’ils ont vu en une nouvelle collection de haute joaillerie.

La dernière collection s’appelle Caravan et se compose de six bagues, quatre colliers et deux bracelets. Y a-t-il des bijoux de voyage haut? S’il n’existe pas, la créatrice parisienne l’a inventé, qui se souvient des étapes du voyage et de la collection à travers la plateforme Zoom. La collection Caravan est née, en effet, des images d’un voyage sur la route des anciennes caravanes arrivées en Chine du Moyen-Orient. Pays lointains et civilisations disparues, celles racontées par Marco Polo et Jean-Baptiste Tavernier, qui se croisent avec le culte de Zoroastre ou les conquêtes d’Alexandre le Grand et de Tamerlan. Des caravanes de chameaux qui se sont arrêtées pour la nuit dans les ménageries, hôtels très spartiates. Et autour desquelles des villes entières ont vu le jour au fil des siècles.

Anello tulipano in oro, zaffiri orange e diamanti neri
Anello tulipano in oro, zaffiri orange e diamanti neri

Le voyage (et la collection) commence à Istanbul. En effet, en 2015, Lydia Courteille avait déjà consacré une collection à Topkapi à Istanbul, où se trouvait la résidence du sultan, inspirée par la grande histoire d’amour de Roxelana et de Soliman le Magnifique, mais aussi par le blanc et le bleu des céramiques d’Iznik décorées de Halfeti roses et tulipes noires, symbole de la Turquie. Une scène que l’artiste-designer parisienne transforme en bague en forme de tulipe en or et diamants noirs.

Anello peacock
Anello peacock

De la Turquie à la Perse, en passant par le royaume des paons, ancien symbole du pays devenu l’Iran. Le paon a caractérisé le trône d’or du monarque perse, et maintenant il est transformé en grandes boucles d’oreilles pendantes, avec des pierres dans les tons de bleu, violet et vert et en une bague spectaculaire composée des mêmes éléments.

Orecchini Peacock, ispirati al trono del pavone persiano
Orecchini Peacock, ispirati al trono del pavone persiano

Toujours en Perse, il y a deux millénaires, le culte de Zoroastre est né au soleil, glorifié par un feu sacré éternel, qui brûle encore dans certains temples. La visite de ces anciens lieux de culte lors du voyage sur la Route de la Soie a inspiré à Lydia Courteille une grande bague qui s’ouvre et montre une flamme faite de saphirs orange et jaunes, de tsavorites et d’un grand zircon bleu sur le dessus.

Anello dedicato al culto di Zoroastro con zaffiri orange e gialli, tsavoriti e un grande zircone azzurro sulla parte superiore
Anello dedicato al culto di Zoroastro con zaffiri orange e gialli, tsavoriti e un grande zircone azzurro sulla parte superiore

Un autre aspect de la religion zoroastrienne est le culte des morts exposés au soleil et aux raids des vautours. Le memento mori (souvenez-vous que vous devez mourir) dans cette collection est représenté par une bague qui cache deux crânes en or, 244 saphirs, 139 diamants blancs, 73 diamants bruns, 32 onyx.

anello che nasconde due teschi realizzato in oro, 244 zaffiri, 139 diamanti bianchi, 73 diamanti brown, 32 onici
anello che nasconde due teschi realizzato in oro, 244 zaffiri, 139 diamanti bianchi, 73 diamanti brown, 32 onici

Sur la route de la soie est également né le mythe de Tamerlan, le dernier conquérant de l’Asie centrale en tant que chef des guerriers nomades. L’arrière-petit-fils de Tamerlan, Babur, a conquis le nord de l’Inde et est devenu le premier empereur moghol. Cette culture a laissé des monuments spectaculaires, comme le Taj Mahal, mais aussi comme le mausolée de Tamerlan à Samarkand. Un anneau de la collection représente un vautour, gardien du ciel au-dessus de l’ancien monument situé en Ouzbékistan.

Anello che rappresenta un avvoltoio che avvolge la cupola del mausoleo Gour Emir in oro, diamanti brown e bianchi, zaffiri, aquamarina
Anello che rappresenta un avvoltoio che avvolge la cupola del mausoleo Gour Emir in oro, diamanti brown e bianchi, zaffiri, aquamarina

Un autre aspect du mythe oriental est la magie. Les contes de fées comme ceux des Mille et une nuits contiennent un charme intemporel. Une bague de la collection Carvan fait allusion à la bague Aladdin, qui s’ouvre révélant un précieux secret. Mais dans le long et fascinant voyage de Lydia Courteille, il y a aussi bien plus, comme un bracelet inspiré de Dario le Grand, la civilisation mespotanique, mais aussi un pendentif et des boucles d’oreilles rappelant les plantes solitaires du désert, ou la bague qui retravaille le thème de les céramiques qui embellissent la madrassa de Samarkand.

Anello ispirato alle decorazioni della madrassa di Samarcanda
Anello ispirato alle decorazioni della madrassa di Samarcanda
Anello con la lampada magica di Aladino
Anello con la lampada magica di Aladino
Anello con le sembianze di leone sumero. Al centro del corpo c'è un cilindro che può ruotare
Anello con le sembianze di leone sumero. Al centro del corpo c’è un cilindro che può ruotare

Orecchini ispirati alla pianta che cresce nel deserto, il saxaul
Orecchini ispirati alla pianta che cresce nel deserto, il saxaul

Orecchini ispirati alla Sublime Porta di Istanbul
Orecchini ispirati alla Sublime Porta di Istanbul







Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *