Gioielli, Jewelry, Joaillerie, Joyas, Jewelen

Collana e bracciale Zip degli anni Cinquanta

L’histoire de Van Cleef & Arpels à Milan

in news





Il y a des jalons dans l’histoire de l’art, comme la Joconde de Léonard de Vinci, ou dans l’architecture, comme le Parthénon à Athènes. Mais il y a aussi des jalons dans les bijoux. Certains de ces monuments ont été créés par Van Cleef & Arpels. Un exemple est le collier Zip, résultat d’une technique d’orfèvrerie exceptionnelle et d’une idée peu commune d’une personne peu commune comme la duchesse de Windsor, Wallis Simpson, qui en 1938 aurait suggéré ce collier en forme de zip à Renée Puissant. fille d’Estelle Arpels et Alfred Van Cleef. Une tâche difficile : le designer n’a réussi à le réaliser qu’en 1950.

Collana e bracciale Zip degli anni Cinquanta
Collana e bracciale Zip degli anni Cinquanta nella mostra di Van Cleef & Arpels

Cette création et d’autres créations de la Maison parisienne sont désormais exposées, jusqu’au 9 janvier 2022, dans la boutique Van Cleef & Arpels du 10 via Monte Napoleone, à Milan. L’exposition de bijoux de collection s’intitule Créations hors du temps et comprend 32 pièces de haute joaillerie et montres à fort contenu artistique. Les bijoux couvrent une période allant des années 30 aux années 70 et font partie de la collection Van Cleef & Arpels. Des pièces qui sont accompagnées de 67 autres créées plus récemment, ainsi que des documents d’archives qui témoignent des grandes sources d’inspiration de la Maison : la couture, la nature, les cultures lointaines, la danse et l’amour. L’étage inférieur de la boutique milanaise a été aménagé ad hoc pour proposer un parcours thématique, avec également des créations jamais exposées auparavant en Italie.
Collana e bracciale Corde, in oro con dettagli in diamanti
Collana e bracciale Corde, in oro con dettagli in diamanti

Autre exemple de bijou qui a marqué une époque, le collier Corde, inspiré de l’univers de la couture parisienne. Dans les années 40, la collection Corde était connue pour sa flexibilité et sa facilité de combinaisons. L’or entrelacé a créé des nœuds et des motifs de garniture tandis que les cordes ont été adaptées aux clips, aux boucles d’oreilles et aux montres secrètes. Grâce à la fermeture particulière, le collier Corde 1947 (exposé pour la première fois en Italie) peut être porté à la longueur souhaitée. Son esthétique a inspiré la collection Liane, dont la hauteur des pompons peut être ajustée grâce au fermoir.

Le motif Paillettes, créé par Van Cleef & Arpels vers la fin des années 30, est aujourd’hui réinterprété avec la collection Bouton d’or : colliers, bagues, bracelets et boucles d’oreilles aux combinaisons féminines et toujours de nouvelles couleurs comme la parure or rose, blanc or et diamants exposés à Milan, avec un jeu entre éléments d’or concaves et convexes, qui ajoute du volume et du dynamisme à la création.

Una versione contemporanea della collana Corde, con chiusura regolabile in diamanti e ametista
Una versione contemporanea della collana Corde, con chiusura regolabile in diamanti e ametista

Parmi les bijoux mémorables de Van Cleef & Arpels, il y a aussi le collier Couscous, créé en 1948, probablement à la suite d’un voyage des frères Arpels au Maroc. La famille Arpels a transformé ces grains en une esthétique distinctive, faisant ainsi évoluer la technique utilisée pour décorer les bords des bijoux. Toujours utilisé aujourd’hui dans les ateliers de la Maison, ce savoir-faire a inspiré la collection Perlée, avec par exemple le pendentif transformable Perlée couleurs, les bracelets Perlée trèfles et Perlée diamants, avec les bagues Perlée Signature et Perlée pavé de diamants. Les différents types d’or rehaussent l’éclat des perles d’or, le même utilisé pour le collier Couscous, qui arbore le motif floral Bagatelle (référence aux Jardins de Bagatelle à Boulogne, près de Paris) aux couleurs du drapeau français.

Les fleurs ont toujours été l’une des sources d’inspiration de Van Cleef & Arpels. La broche Marguerite date de 1907, tandis qu’en 1925 c’est au tour du bracelet Fleurs enlacées, roses rouges et blanches : des bijoux qui remportent le Grand Prix de l’Exposition Internationale des Arts Décoratifs et Industriels Modernes de Paris. Au fil des années, la Maison a représenté de nombreux styles floraux, comme la bague Deux Trèfles de 1950, la broche Trifogli de 1952 et les boucles d’oreilles Fiore de 1955. Et aujourd’hui avec la collection Folie des Prés.

Les fleurs sont aussi à la base de la collection Rose de Noël qui, comme sa fleur homonyme (l’hellébore), s’ouvre en hiver juste à temps pour les vacances d’hiver. L’exposition comprend une paire de boucles d’oreilles historiques Rose de Noël en agate verte de 1977 et des plus récentes en nacre grise et onyx.

Les années 70 sont l’ère des bagues Entre les Doigts, inventées par Van Cleef & Arpels : un autre jalon dans la joaillerie. Les derniers Entre les Doigts de la collection Two Butterfly sont exposés à l’exposition de Milan, qui permettent à la grâce et à la beauté des papillons volants de reposer sur les doigts avec des ailes élégantes en pierres ornementales ou en nacre et diamants, et du floral collections thématiques Frivole, Lotus, Cosmos et Socrate.

Aussi sur le thème végétal, le trèfle à quatre feuilles, symbole de chance, est le motif qui a inspiré la collection Alhambra, à partir de 1968. Une collection porte-bonheur, étant donné qu’elle est toujours proposée aujourd’hui. En revanche, « pour avoir de la chance, il faut croire à la chance », disait Jacques Arpels, le neveu d’Estelle Arpels. Des célébrités comme Françoise Hardy, Romy Schneider portaient des bijoux de la collection, tandis que la princesse Grace de Monaco aimait superposer plus de motifs en pierres ornementales.

En 1954, Van Cleef & Arpels crée une collection La Boutique, également portée par la Princesse Grace de Monaco, la Princesse Soraya d’Iran ou Hélène Beaumont. La collection comprend des figures de mammifères, d’oiseaux et de papillons, aux tonalités ludiques, bienveillantes et poétiques, expression des années 60. Les miniatures représentent l’adieu au formalisme dans le port de bijoux de soirée pour un style non conventionnel. Comme pour les broches Petit Oiseau de 1961, les broches Tigre de 1968 et Girafe de 1972. En parallèle, les pin’s de la collection contemporaine Lucky Animals renouvellent le bestiaire traditionnel de la Maison.

Pour la première fois en Italie, le collier en or jaune et améthyste de 1971 est exposé. Le style révèle des influences indiennes, qui se dissolvent dans l’écho des colliers Art Déco des années 1920, qui comportent, comme ici, des pendentifs. glands, pampille.

Collana in stile indiano con ametiste e diamanti, assieme a una clutch interamente in oro con chiusura in diamanti
Collana in stile indiano con ametiste e diamanti, assieme a una clutch interamente in oro con chiusura in diamanti

Les bracelets Ludo (surnom de Louis Arpels) font également partie de la collection de bijoux présents dans l’exposition milanaise, comprenant géométries et styles graphiques, pierres précieuses et souvenirs Art Déco. En plus des trois pièces historiques Ludo, avec un tricotage spécial, un bracelet et un éclat de montre, qui ne dévoile le cadran qu’après avoir tourné le motif lapis lazuli ou corail.

Nées en 1935, les montres Cadenas ont permis aux femmes de regarder l’heure en toute discrétion, dans le plein respect des conventions sociales. Wallis, la duchesse de Windsor susmentionnée, en possédait un en platine et en diamants. Les exemplaires contemporains présentés sont en or et diamants.

Bracciali della collezione Ludo in maglia d'oro e rubini con chiusura in diamanti
Bracciali della collezione Ludo in maglia d’oro e rubini con chiusura in diamanti

L’un des jalons signés par Van Cleef & Arpels concerne la technique Serti Mystérieux. Breveté par la Maison en 1933, il représente encore aujourd’hui un véritable défi pour la joaillerie. La micro-mosaïque de pierres précieuses est soutenue par des pistes invisibles, qui obligent les maîtres lapidaires à intervenir sur chaque pierre. Le niveau de virtuosité augmente dans le cas des surfaces courbes. Ce procédé complexe a récemment évolué grâce au raffinement du Serti Mystérieux Navette, qui permet de reproduire la vitalité des plumes ou des pétales, et du Serti Mystérieux Vitrail, qui embellit les deux faces d’une même création. Exposée à Milan, la bague Céroessa en or blanc et or rose avec rubis sertis en corolle Serti Mystérieux taille chamois autour d’un diamant de 10,16 carats dialogue avec la bague Entre ouverte de 1956, dans laquelle le rubis invisible serti d’un le diamant se dévoile au centre d’anneaux d’or jaune et de platine.

Boutique Van Cleef & Arpels via Monte Napoleone, 10
20121 Milan
Jusqu’au 9 janvier 2022
Du lundi au samedi de 10h30 à 19h,
dimanche de 11 à 19

La locandina della mostra «Creazioni oltre il tempo»
La locandina della mostra «Creazioni oltre il tempo»







Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Latest from news

Go to Top