news — septembre 14, 2015 at 7:01

Chaumet vu par Chaumet

Il est baptisé Musée éphémère, ce qui signifie musée pour un peu de temps, mais dans ce cas signifie l’adjectif temporaire parce que le tout nouveau musée de Chaumet, inauguré avec une exposition sur le thème de la nature, de éphémère n’a rien. En effet, il peut compter sur une solide tradition a commencé en 1780 avec le fondateur, Marie-Etienne Nitot, qui était le fournisseur officiel de Napoléon et de la bijouterie de l’aristocratie européenne. Un itinéraire qui pendant des siècles a produit une collection de pièces extraordinaires, 55000 dessins d’archives, 500.000 photographies prises à partir de la fin 800 à nos jours et 500 prototypes de diadèmes en maillechort, alliage de cuivre, de zinc et de nickel. L’idée est simplement de raconter une histoire peu connue à travers des expositions qui relient le passé avec le présent.

Pendant six mois

Par exemple, pour les six prochains mois les amateurs de bijoux auront une occasion unique de découvrir, au rez de chaussée d’un immeuble du 18ème siècle en place Vendôme, lieu icône du luxe parisien, la maison de la marque qui fait partie du groupe LVMH , style inimitable: Promenade Bucolique est le nom de l’exposition sur son point de vue de la nature, représentée par des raisons particulières de feuilles, de fleurs et d’insectes que l’on trouve dans les champs et les bois. En bref, rien ne poussait. Parmi les 15 pièces historiques, accompagnés de dessins originaux, des photographies des travaux en noir et blanc et d’art, il ya aussi le fameux diadème créé en 1811 pour l’impératrice Marie-Louise d’Autriche, jeune mariée de Napoléon. Un diadème de la conception néoclassique, constitué de 150 éléments représentant les oreilles de cercle de maïs sur un cadre d’argent avec 60 carats de diamants. L’effet est très léger, comme si les épis ont été déplacés par le vent, et il est important, car un modèle a été révisée à plusieurs reprises par le joaillier en diadèmes faites au cours de la Belle Epoque et des broches produite après la Seconde Guerre mondiale.

Suivant le blé, même pris de gerbes miniature, il ya d’autres raisons: l’aubépine, des brins d’herbe, de feuilles d’acanthe et de lierre, sujet typique du romantisme et l’expression des sentiments tels que la loyauté et de l’attachement, bien sûr. La connexion à nos jours est une série limitée de bijoux qui prend le style 1811 à une façon moderne, où le contraste entre l’or brillant et brossé ce qui donne un hyper-réaliste, mais pas seulement pour l’occasion ont été conçus à partir des abeilles, le principal symbole de l’empire (napoléonienne) du corps fait de pierres de couleur avec péridots, grenats mandarins, opales, tourmalines, topazes et saphirs jaunes et les ailes en or blanc et jaune, un tunnel sertie de diamants délicate. L’exposition, cependant, est aussi un prétexte pour Chaumet pour se consacrer à nouveau à un thème abandonné dans le 70 ‘. Dans la vidéo vous pouvez voir ses nouvelles créations.

Jusqu’au 30 Janvier 2016
Le musée Ephémère de Chaumet, 12 place Vendôme, Paris
Du lundi au samedi de 10h30 à 19

Chaumet, la tiara disegnata per l'imperatrice Maria Luisa nel 1811
Chaumet, la tiara disegnata per l’imperatrice Maria Luisa nel 1811
Chaumet, diadema con motivi a foglia del 1907
Chaumet, diadema con motivi a foglia del 1907
Chaumet, orecchini collezione Jardins  in oro giallo, diamanti peridoto e franto mandarino
Chaumet, orecchini collezione Jardins in oro giallo, diamanti peridoto e franto mandarino
Chaumet, disegno del 1890 di un davanti de corsage con foglie di alloro e una farfalla
Chaumet, disegno del 1890 di un davanti de corsage con foglie di alloro e una farfalla
Chaumet, spilla a forma di spiga in oro giallo lucido e satinato con diamanti taglio  brillante
Chaumet, spilla a forma di spiga in oro giallo lucido e satinato con diamanti taglio brillante

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *