asta, news — mars 31, 2021 at 5:00

Bijoux napoléoniens aux enchères avec Christie’s


x



Christie’s est une maison de vente aux enchères britannique fondée en 1766. Elle est donc née trois ans avant Napoléon, qui vint au monde en 1769 et mourut à Sant’Elena le 5 mai 1821, il y a 200 ans. L’anniversaire trouve également une sorte de fête dans le monde de la joaillerie, avec la vente du spectaculaire serti saphir et diamant ayant appartenu à la fille adoptive de l’empereur et général français, Stéphanie de Beauharnais, grande-duchesse de Bade (1789-1860) . L’ensemble fera partie des attraits de la vente aux enchères Christie’s Magnificent Jewels, prévue à Genève le 12 mai.

Octagonal step-cut sapphires, rose and old-cut diamond, gold, circa 1800. Photo: courtesy Christie's
Octagonal step-cut sapphires, rose and old-cut diamond, gold, circa 1800. Photo: courtesy Christie’s

Il se compose de neuf pièces, dont un diadème, un collier, une paire de boucles d’oreilles, deux pendentifs et broches, ainsi qu’une bague et un bracelet, offerts en lots individuels. Un total de 38 saphirs de Ceylan ont été utilisés pour créer cet ensemble au début des années 1800. La collection comprend également l’importante couronne de saphir de Marie II, reine du Portugal, sertie d’un extraordinaire saphir birman au centre.
Octagonal step-cut sapphire, single and old-cut diamonds, gold, circa 1800, ring size 6½. Photo: courtesy Christie's
Octagonal step-cut sapphire, single and old-cut diamonds, gold, circa 1800, ring size 6½. Photo: courtesy Christie’s

L’histoire de la reconstruction rappelle que Napoléon Ier épousa en 1796 Joséphine de Beauharnais, la tante de Stéphanie, née le 28 août 1789. Sa mère mourut deux ans plus tard et Stéphanie passa ses premières années chez les religieuses dans la campagne française. Peu de temps après le mariage de sa tante avec Napoléon Ier, elle les rejoint et grandit à Versailles et à Paris. Un mois avant son mariage, elle fut adoptée par Napoléon et devint l’altesse impériale de sa princesse Stéphanie Napoléon et elle put alors se marier le 6 avril 1806 avec le prince Charles de Bade. Ensemble, ils ont eu cinq enfants: deux garçons, décédés très tôt, et trois filles.
Bracelet, octagonal step-cut sapphires, old-cut diamonds, gold, circa 1800. Photo: courtesy Christie's
Bracelet, octagonal step-cut sapphires, old-cut diamonds, gold, circa 1800. Photo: courtesy Christie’s

Un dossier écrit, retrouvé entre les boîtes de bijoux, indiquait que ces bijoux en saphir avaient été donnés à Stéphanie par sa cousine Hortense de Beauharnais. Une telle origine est très probable. Dans de nombreux tableaux, on peut voir Hortense et sa mère l’impératrice Joséphine portant de précieuses ceintures. De plus, les papiers financiers d’Hortense, conservés dans les archives Napoléon à Paris, témoignent de sa fortune entre 1817 et 1837, l’année de son décès. Ils montrent qu’elle a quitté Paris en 1816 avec peu d’argent, mais beaucoup de bijoux.
Crown, octagonal step-cut and oval-shaped sapphires, varied old-cut diamonds, gold, 1850s. Photo: courtesy Christie's
Crown, octagonal step-cut and oval-shaped sapphires, varied old-cut diamonds, gold, 1850s. Photo: courtesy Christie’s

Après la mort de Stéphanie en 1860, la parure de saphir décrite comme «collier, pendentif, boucles d’oreilles, 7 épingles et une ceinture» a été héritée par la deuxième fille de Stéphanie, Joséphine, princesse de Hohenzollern Sigmaringen. Sous la cour de Napoléon, les ceintures ornées de pierres précieuses faisaient partie de toute parure de bijoux, car la mode dictait que la taille était très haute sur les robes et les femmes de la cour avaient besoin d’une ceinture placée juste sous le décolleté.
Earrings, pear and cushion-shaped sapphires, old-cut diamonds, gold, circa 1800. Photo: courtesy Christie's
Earrings, pear and cushion-shaped sapphires, old-cut diamonds, gold, circa 1800. Photo: courtesy Christie’s

Il semble que la ceinture ait été remodelée en bandeau-diadème et en bracelet par la princesse Joséphine, décédée en 1900, à l’âge de 83 ans. Dans son testament, elle a laissé les saphirs (collier, bandeau-diadème, boucles d’oreilles, pendentifs et bracelet) à son aîné fils, Léopold (1835-1905). À ce stade, la parure de saphir de Stéphanie a été rejointe par un autre joyau de saphir spectaculaire: une couronne avec des broches détachables de la reine Maria da Gloria du Portugal (1819-1853).
Pendant, octagonal step-cut sapphire, old-cut diamonds, gold, circa 1800. Photo: courtesy Christie's
Pendant, octagonal step-cut sapphire, old-cut diamonds, gold, circa 1800. Photo: courtesy Christie’s

Maria est née en 1819 à Rio, où sa famille, la dynastie Bragance, s’est réfugiée lorsque Napoléon Ier a envahi leur royaume du Portugal. Son père Pedro, roi du Portugal et 1er empereur du Brésil, abdiqua en sa faveur la couronne du Portugal en 1826. Avec cela, Maria da Gloria devint reine du Portugal à l’âge de sept ans. Elle mourut en 1853 après avoir donné naissance à 11 enfants. Son septième enfant Infanta Antonia (1845-1913) épousa Léopold, prince de Hohenzollern Sigmaringen en 1861, et on pense que leur union a uni les deux parures de saphir.
Brooch, octagonal step-cut sapphire, rose and old-cut diamonds, gold, circa 1800. Photo: courtesy Christie's
Brooch, octagonal step-cut sapphire, rose and old-cut diamonds, gold, circa 1800. Photo: courtesy Christie’s

Necklace, octagonal step-cut sapphires, rose and old-cut diamond, gold, circa 1800, 40.5 cm, black fitted case. Photo: courtesy Christie's
Necklace, octagonal step-cut sapphires, rose and old-cut diamond, gold, circa 1800, 40.5 cm, black fitted case. Photo: courtesy Christie’s
Brooch, oval-shaped sapphire, old-cut diamonds, gold, circa 1800. Photo: courtesy Christie's
Brooch, oval-shaped sapphire, old-cut diamonds, gold, circa 1800. Photo: courtesy Christie’s
Pendant, oval-shaped sapphire, old-cut diamonds, gold, circa 1800. Photo: courtesy Christie's
Pendant, oval-shaped sapphire, old-cut diamonds, gold, circa 1800. Photo: courtesy Christie’s






Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *